Liens d'accessibilité

Au moins 16 migrants morts dans un naufrage à Lesbos


Arrivée d'un grand nombre de migrants à bord d'une très petite embarcation sur une plage de l'île grecque de Lesbos, le 19 octobre 2015.

Au moins 16 personnes, dont deux enfants, sont mortes noyées lundi dans le naufrage d'un bateau de migrants au large de l'île de Lesbos en mer Égée, alors que deux femmes ont été sauvées, a indiqué la police portuaire grecque.

Les recherches se poursuivaient en début de soirée dans la zone, alors que selon les déclarations d'une femme enceinte, l'une des deux rescapées, "25 personnes au total étaient à bord", a indiqué une porte-parole de la police.

Les patrouilleurs grecs et de Frontex, l'agence européenne des frontières, ont jusqu'ici repêché les corps de six femmes, d'un enfant et de deux hommes dans les eaux grecques, selon un communiqué des gardes-côtes grecs.

De leur côté, les autorités turques ont repêché les corps d'un enfant et de six hommes, selon la même source.

Le bateau, qui a coulé pour des raisons inconnues au large de Lesbos en provenance des proches côtes turques, n'avait pas été signalé en détresse.

Il a coulé dimanche dans la nuit, selon les témoignages des deux rescapées, deux Africaines, a rapporté le bureau grec du Haut-Commissariat aux Réfugiés de l'ONU.

Son représentant, Philippe Leclerc, a réitéré à cette occasion l'appel du HCR à l'ouverture de "voies légales" et sûres au profit des personnes en demande de protection internationale.

Par ailleurs dans le nord de la Grèce, près de la frontière terrestre gréco-turque, une camionnette acheminant 15 migrants irréguliers s'est renversée lundi après une course poursuite avec la police, tuant un Iranien de 35 ans.

Trois migrants et le chauffeur du véhicule, un Moldave de 29 ans, ont été blessés et hospitalisés, selon un communiqué de la police grecque. Outre la victime décédée, cinq Bangladais, trois Pakistanais, trois Irakiens et trois Iraniens étaient à bord.

Le 24 mars, onze migrants syriens avaient trouvé la mort en Egée, selon les garde-côtes turcs. Neuf passagers du même bateau avaient pu être secourus.

En 2015 et 2016, les traversées périlleuses en mer entre la Grèce et la Turquie ont coûté la vie à plus d'un millier de réfugiés et migrants.

Ces drames ont considérablement été réduits après le pacte conclu en mars 2016 entre la Turquie et l'Union européenne visant à stopper le flux migratoire vers l'Europe via la Turquie.

Selon un décompte du HCR, "environ 4.900 personnes" ont tenté le passage depuis le début de l'année, contre 173.450 arrivées enregistrées en 2016.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG