Liens d'accessibilité

Au moins 14 morts dans une fusillade en Californie


Des secours dans San Bernadino, 2 décembre 2015

Des secours dans San Bernadino, 2 décembre 2015

Les Etats-Unis vivent une nouvelle fusillade tragique. Jusqu’à trois tireurs ont ouvert le feu dans un immeuble abritant des services sociaux à San Bernardino, en Californie.

Cette fusillade intervient cinq jours seulement après une tuerie dans un centre de planning familial dans le Colorado qui avait provoqué la colère du président Barack Obama et relancé pour la énième fois le débat sur la réglementation des armes à feu.

"Je sais qu'il y a des morts. Je ne connais pas leur nombre", a indiqué Olivia Bozek, l'une des porte-paroles du bureau du sherif du comté de San Bernardino, précisant qu'à ce stade, "il y a entre un à trois suspects qui sont toujours en fuite".

Elle a précisé que personne n'avait été interpellée.

Auparavant, les pompiers de San Bernardino avaient dit "intervenir à la suite d'informations selon lesquelles il y aurait eu 20 victimes lors d'une fusillade", selon leur compte Twitter.

Dans le même temps, le bureau du shérif de San Bernardino précisait également sur Twitter être à la recherche d'"un à trois" suspects.

"La zone reste TRES ACTIVE. EVITEZ!", a ajouté ce dernier sur son compte Twitter.

Les autorités n'étaient pas en mesure de préciser l'état des victimes mais plusieurs d'entre-elles ont été transférées à l'hôpital.

Le président Obama a été informé de la situation et a demandé à être tenu au courant des développements, a indiqué un responsable de la Maison Blanche.

Jerry Brown, gouverneur de Californie, "suit de près cette situation troublante et en cours", a également expliqué le cabinet de ce dernier.

-Mains en l'air-

Les télévisions américaines ont diffusé les images de dizaines de personnes sortant à la hâte, les mains en l'air sur le parking d'un bâtiment, cerné par des policiers lourdement armés.

Selon plusieurs médias américains, les coups de feu ont eu lieu au Inland Regional Center, un centre social au service de personnes handicapées.

Le site emploie environ 670 personnes dans plusieurs bureaux dans les comtés californiens de San Bernardino et de Riverside, selon sa page Facebook.

Il vient en aide à plus de 30.200 personnes souffrant de handicaps, de la petite enfance à la vieillesse, ainsi qu'à leurs familles.

La chaîne CBS a affirmé par ailleurs qu'une équipe de démineurs est intervenue pour "neutraliser ce qui a été considéré comme pouvant être un engin explosif".

Les tirs sont intervenus près d'un terrain de golf, dont un employé a expliqué à l'AFP avoir reçu ordre des autorités de suspendre toute activité.

Ce nouveau drame survient moins d'une semaine après celle de Colorado Springs (Colorado, ouest), lorsqu'un homme était entré dans un centre de planning familial et avait abattu trois personnes, dont un policier, et blessé plusieurs autres, avant d'être arrêté.

La classe politique américaine n'a pas tardé à réagir.

La candidate démocrate à la Maison Blanche, Hillary Clinton, a affirmé dans un tweet qu'elle "refuse d'accepter ceci comme normal". "Nous devons agir pour mettre fin à la violence avec les armes à feu immédiatement", a-t-elle ajouté.

Diane Feinstein, sénatrice démocrate de Californie, a estimé pour sa part dans un tweet que cela "fend le coeur que nous faisions face à une nouvelle fusillade de masse".

A la date du 27 novembre, les Etats-Unis ont été le théâtre de 351 fusillades de masse en 2015, soit plus d'une par jour, selon le site Shootingtracker, qui recense tous les incidents de ce type impliquant au moins quatre victimes, qu'elles aient été tuées ou blessées.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG