Liens d'accessibilité

Au moins 12 civils tués lors d’un double attentat-suicide au Cameroun


ARCHIVES-Des éléments des Forces spéciales camerounaises montent la garde sur le pont Elbeid à Fotokol,le 17 février 2015.

ARCHIVES-Des éléments des Forces spéciales camerounaises montent la garde sur le pont Elbeid à Fotokol,le 17 février 2015.

Un soldat tchadien a aussi été tué, dimanche soir, à Fotokol, dans le nord du Cameroun, à la frontière du Nigeria, selon d'un haut gradé de l'armée camerounaise.

La première explosion s'est produite dans un bar situé non loin d'un camp des forces spéciales camerounaises, peu après le coucher du soleil, au moment de la rupture du jeûne du ramadan, a indiqué sous annonymat l’officier camerounais.

L’explosion a été suivie par une autre alors que des soldats s'approchaient du bar, a précisé la même source.

Les journaux locaux dont L'Oeil du Sahel, soutiennent que les auteurs étaient deux kamikazes qui portaient des burqas.

Cette attaque n'a pas été revendiquée mais elle porte la marque du groupe djihadiste Boko Haram, qui a multiplié ces derniers mois les attentats et les attaques au Nigeria, au Tchad, au Cameroun et au Niger.

Samedi, un homme vêtu d'une burqa a fait exploser la charge qu'il portait dans le grand marché de N'Djamena, la capitale du Tchad, à une soixantaine de kilomètres de Fotokol, tuant 15 personnes.

XS
SM
MD
LG