Liens d'accessibilité

Au moins 10 morts dans des attentats suicide à Bagdad


La scène de l'attentat, dans le sud de Badgad, en Irak, le 6 mars 2016. Des douzaines de personnes ont perdu la vie dans cette attaque revendiquée par le groupe Etat islamique.

La scène de l'attentat, dans le sud de Badgad, en Irak, le 6 mars 2016. Des douzaines de personnes ont perdu la vie dans cette attaque revendiquée par le groupe Etat islamique.

Au moins dix personnes ont été tuées lundi dans deux attentats suicide ayant visé des quartiers à majorité chiite de la capitale irakienne Bagdad, ont indiqué des sources médicales et de sécurité.

L'attaque la plus meurtrière a eu lieu dans un marché du quartier d'Amil, dans le sud de la capitale, où l'explosion d'un kamikaze a fait au moins six morts et 16 blessés.

Un autre kamikaze s'est fait exploser près d'un garage pour taxis et bus, tuant au moins 4 personnes et faisant au moins 18 blessés.

Les deux attentats suicide n'ont pas immédiatement été revendiqués mais correspondent au mode opératoire du groupe jihadiste Etat islamique (EI), qui mène fréquemment des attaques de ce type contre civils et forces de sécurité à Bagdad et dans d'autres parties du pays.

Avec l'aide de la coalition internationale antijihadistes menée par Washington, les forces armées irakiennes ont regagné beaucoup du terrain perdu face à l'EI en 2014 et cherchent désormais à reprendre leur place forte, Mossoul (nord).

Les spécialistes de l'Irak et des mouvements jihadistes estiment que le groupe ultraradical pourrait multiplier ce genre d'attentats urbains pour compenser la perte de territoires.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG