Liens d'accessibilité

Attentats du 11 septembre 2001 : le musée ouvrira ses portes en 2014


A New York, des visiteurs évoquant la tragédie du 11 septembre 2001

A New York, des visiteurs évoquant la tragédie du 11 septembre 2001

Les Américains commémoraient mercredi le 12e anniversaire des attentats de New York et Washington survenus le 11 Septembre 2001, lorsque deux avions s’étaient écrasés contre les tours jumelles du World Trade Center à New York, tuant plus de 2.000 personnes.

Le musée chargé de commémorer cette tragédie nationale, le « National September 11 Memorial Museum » doit ouvrir ses portes l'année prochaine. Il retracera les évènements de cette journée, et les efforts entrepris depuis par les Américains pour reconstruire « Ground Zero », le site de l’attaque à New York. Il saluera également les efforts du personnel d'urgence et des bénévoles qui ont œuvré pour retrouver les traces des restes humains et les objets après les attentats.

Entre-temps, les visiteurs peuvent s’orienter vers un autre musée privé, le minuscule « Zero Museum Workshop », qui fait moins de 100 mètres carré, mais dont le contenu est nettement plus significatif que sa taille.

Gary Marlon Suson, photographe officiel de Ground Zero, a créé ce musée dans le but de faire partager au public les photos et objets qu’il a ramassé sur le site des tours jumelles dans les mois qui ont suivi les attentats. Des objets qui racontent une histoire d'héroïsme et de persévérance qui contraste avec la violence de cette journée.

« Je me suis dit, pourquoi ne pas ouvrir mon propre petit musée qui aiderait les gens à panser leurs plaies en découvrant l'histoire des expériences particulières survenues à Ground Zero », explique-t-il.

Selon M. Suson, même si le 11 septembre occupe une place importante dans l'histoire moderne des Etats-Unis, ce sont les moments intimes des opérations de secours qui l’ont le plus affecté.

« Tout le monde qui y travaillait a été honoré de s’y trouver », a-t-il dit. « Nous savions tous que sous nos pieds gisaient des milliers de victimes et des restes de victimes, et il y avait juste un incroyable sens du respect, un sentiment que la terre était sacrée, et un esprit de camaraderie entre tous les hommes et les femmes qui ont travaillé à Ground Zero » explique-t-il.

Depuis son ouverture il y a huit ans, le petit musée privé a accueilli chaque année environ 35.000 visiteurs. On les encourage à toucher les objets, y compris des symboles religieux fabriqués avec des morceaux des tours jumelles. Le musée est ouvert toute l’année.
XS
SM
MD
LG