Liens d'accessibilité

Attentats de Paris: histoire de crimes organisés


APTOPIX France Attentats de Paris

APTOPIX France Attentats de Paris

Commandos, kamikazes, organisateurs, soutiens logistiques et complices présumés : les enquêteurs français et belges identifient peu à peu les jihadistes liés aux attentats de Paris du 13 novembre 2015, un "puzzle loin d'être terminé", selon les déclarations lundi du procureur fédéral belge


- Trois commandos, 9 hommes dont un "cerveau", tous morts

. Les terrasses

Trois assaillants, ayant des attaches en Belgique, en particulier dans la commune bruxelloise de Molenbeek, tirent sur des terrasses de cafés et restaurants parisiens (39 morts). L'un d'eux est mort le soir du 13 novembre, deux autres, dont Abdelhamid Abaaoud, dans un assaut policier le 18 novembre contre un appartement de Saint-Denis (banlieue nord de Paris).

- ABDELHAMID ABAAOUD

Figure des jihadistes francophones du groupe Etat islamique (EI), ce Belgo-Marocain de 28 ans a été présenté comme l'"un des cerveaux" des tueries, impliqué aussi dans plusieurs attentats déjoués en France. Pour la justice, Abaaoud comptait se faire exploser dans le quartier parisien des affaires La Défense, le 18 ou 19 novembre.

Condamné en Belgique par défaut à 20 ans de réclusion, Abaaoud avait rejoint la Syrie en 2014. Il est arrivé en France en échappant au radar des services de renseignement européens.

- CHAKIB AKROUH

Belgo-Marocain, 25 ans, il s'est fait exploser lors de l'assaut policier de Saint-Denis.

- BRAHIM ABDESLAM

Ce Français résidant en Belgique, 31 ans, frère de Salah, s'est fait exploser dans un restaurant.

. Le Bataclan

Trois Français portant des ceintures explosives, armés de kalachnikov, font un carnage (90 morts) dans cette salle de spectacles. Tous les trois sont morts sur place.

- SAMY AMIMOUR

28 ans, né en banlieue parisienne, il avait été mis en examen en 2012 dans un dossier de terrorisme et a rejoint la Syrie en 2013. Il est mort touché par les tirs d'un policier.

- OMAR ISMAÏL MOSTEFAÏ

29 ans, né lui aussi en banlieue parisienne, condamné plusieurs fois, était fiché pour radicalisation depuis 2010 et a séjourné en Syrie. Il a été abattu dans l'assaut policier.

- FOUED MOHAMED-AGGAD

Français de 23 ans, il faisait partie d'un groupe d'amis d'un quartier sensible de Strasbourg (est de la France) partis en Syrie. Il s'est fait exploser lors de l'assaut.

. Le Stade de France

Trois kamikazes se font exploser aux abords du Stade de France, à Saint-Denis près de Paris, faisant un mort.

- BILAL HADFI

20 ans, Français résidant en Belgique, il est allé en Syrie.

- DEUX HOMMES AUX FAUX PASSEPORTS SYRIENS aux noms d'Ahmad Al

-Mohammad et de Mohammad Al-Mahmod, enregistrés parmi les migrants passés par la Grèce. Ils ont été présentés comme irakiens par l'EI dans une vidéo de propagande.

- Salah Abdeslam, logisticien présumé

Français d'origine marocaine de 26 ans, frère de Brahim, Salah Abdeslam a été arrêté vendredi à Molenbeek. Il est notamment soupçonné d'avoir convoyé les kamikazes du Stade de France et a affirmé aux enquêteurs belges qu'il "voulait se faire exploser" dans l'enceinte du stade, avant de faire "machine arrière".

Cet ami d'Abaaoud s'était évaporé dans la nature depuis son exfiltration par des proches le lendemain des attentats.

- Les frères Clain, "voix" de la revendication

Fabien, 37 ans, pilier de la nébuleuse jihadiste de Toulouse (sud-ouest de la France), a enregistré le message audio revendiquant les attentats au nom de l'EI. Son frère Jean-Michel a été identifié comme le chanteur entendu dans l'enregistrement.

- Les complices et soutiens présumés

. NAJIM LAACHRAOUI, alias SOUFIANE KAYAL - Recherché.

Son ADN a été retrouvé sur du matériel explosif et les enquêteurs le soupçonnent d'avoir été en liaison téléphonique avec certains membres des commandos le soir des attentats. Il avait été contrôlé avec de faux papiers au nom de Soufiane Kayal à la frontière austro-hongroise en septembre dernier, en compagnie notamment de Salah Abdeslam. Le parquet fédéral belge l'a identifié lundi comme Najim Laachraoui, 24 ans.

. MOHAMED BELKAID, alias SAMIR BOUZID - Tué lors d'une perquisition à Molenbeek le 15 mars.

Il aurait apporté un soutien logistique à Abaaoud sous la fausse identité de Samir Bouzid et est également soupçonné d'avoir été en liaison avec certains des assaillants le soir du 13 novembre.

. MOHAMED ABRINI - Recherché.

Belgo-Marocain, 31 ans, petit délinquant radicalisé de Molenbeek, il est soupçonné de complicité dans la préparation des attentats. Il a notamment été repéré dans une voiture du convoi qui a emmené les assaillants de la Belgique vers la région parisienne le 12 novembre.

. AHMED DAHMANI - Arrêté en Turquie.

Belge d'origine marocaine, il a été interpellé en Turquie où il était arrivé le 14 novembre, alors qu'il se préparait probablement à passer en Syrie. Il est soupçonné d'avoir aidé à repérer des cibles pour les attentats.

. GELEL ATTARD - Arrêté au Maroc.

Belge d'origine marocaine, soupçonné d'être "lié directement" aux auteurs des attentats, il se serait rendu en Syrie avec l'un des kamikazes du Stade de France.

. HASNA AITBOULAHCEN - Tuée le 18 juin à Saint-Denis

Cette Française de 26 ans était la cousine d'Abaaoud, qu'elle a aidé à trouver une planque après les attentats. Elle est morte pendant l'assaut policier contre cet appartement.

. JAWAD BENDAOUD, LE LOGEUR DE SAINT-DENIS - Arrêté

Délinquant présenté comme un homme de main de "marchands de sommeil" de Saint-Denis, Jawad Bendaoud a fourni un logement à Abaaoud contre rémunération. Un de ses proches, MOHAMED SOUMAH, a également été écroué.

. MOHAMED AMRI et HAMZA ATTOU - arrêtés en Belgique. Ils ont ramené Salah Abdeslam à Bruxelles quelques heures après les attentats.

. ALI OULKADI, arrêté en Belgique. Il a conduit Salah Abdeslam dans Bruxelles le lendemain des attentats et affirme l'avoir alors déposé à Schaerbeek, où a été trouvée une planque utilisée pour la fabrication des ceintures explosives.

. Autres interpellés

. ZAKARIA J., interpellé en janvier à Molenbeek. Présenté comme un proche d'Abaaoud, il a été inculpé "d'assassinats terroristes et de participation aux activités d'un groupe terroriste".

. Un autre proche d'Abaaoud, Zouhir Mehdaoui, a été arrêté le 27 février en Algérie.

. Ont également été inculpés en Belgique Lazez Abraimi (des traces de sang et deux armes de poing ont été découvertes dans son véhicule); Abdeilah Chouaa; Mohamed Bakkali; Samir Z. et Pierre N., deux proches de Bilal Hadfi; Adboullah C., qui a eu plusieurs échanges téléphoniques avec Hasna Aitboulahcen.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG