Liens d'accessibilité

Attentat suicide au Nigéria


Maiduguri, dans l'Etat de Borno State, est fréquemment la cible d'attentats

Plusieurs explosions ont été signalées mardi à Maiduguri, capitale de l’Etat de Borno. Selon un bilan préliminaire, il y aurait au moins 15 morts, et cinq blessés - des soldats. Un témoin interrogé par le service haoussa de la Voix de l’Amérique (VOA) a fait état de trois explosions consécutives, dont 2 voitures piégées, aux environs de 14 heures (heure locale).

De source officielle nigériane, on précise que l’armée a fait sauter trois véhicules bourrés d’explosifs. Une quatrième voiture a explosé, apparemment détonnée par un kamikaze.
Un assaillant a survécu et a été interpellé.

L’armée a bouclé la zone. Pour le commissaire de police de Borno, l'attaque pourrait être le fait de la milice islamiste Boko Haram. On impute à ce groupe des milliers de morts depuis 2009.

Lundi, l’ONG de défense des droits humains Amnesty International(AI) a demandé une enquête internationale pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité au Nigéria. Dans un nouveau rapport, l’ONG a souligné que la milice Boko Haram et l'armée nigériane commettent des exactions contre des civils, et a fait état de centaines d’exécutions sommaires.

« Le fait que le nombre d’homicides recensés ces trois derniers mois dépasse les 1.500 est le signe d’une détérioration alarmante de la situation » constate l’organisation.
XS
SM
MD
LG