Liens d'accessibilité

Au moins cinq soldats tués dans un attentat-suicide au Nigeria


Un soldat passe en revue les camions et les motos récupérés à la suite d'une attaque de Boko Haram à Damaturu, Nigéria, 28 octobre 2013.

Un kamikaze a attaqué un convoi de l'armée, tuant au moins cinq soldats nigérians et en blessant 40 blessés, dans le nord-est du Nigeria, ont indiqué vendredi des sources militaires.

Le kamikaze, qui appartiendrait à la faction d'Abu Mus'ab Al-Barnawi de Boko Haram a attaqué jeudi le convoi qui menait des "opérations de nettoyage" entre les Etats de Yobe et Borno, ont indiqué deux officiers qui ont requis l'anonymat.

"Vers 11h00 jeudi, un kamikaze appartenant à Boko Haram a précipité une camionnette chargée d'explosifs contre un convoi militaire dans le village de Manguzum", a expliqué l'un d'eux. "Nous avons perdu 5 soldats et plus de 40 sont blessés à des degrés divers".

Le convoi se dirigeait vers la ville de garnison de Damboa, situé à 90 km de Maiduguri, la capitale de l'Etat de Borno.

Boko Haram a perdu de larges territoires face à l'armée, mais intensifie depuis plusieurs mois le nombre d'attaques-suicide. Le conflit, qui dure depuis 8 ans, a fait plus de 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés, dont près d'un million dans la seule ville de Maiduguri.

La plupart des attaquez récentes semblent menées par la faction Al-Barnawi de Boko Haram, reconnue par le groupe Etat islamique (EI).

La faction rivale de Abubakar Shekau mène surtout des attaques contre les civils tandis que celle d'Al-Barnawi vise plutôt les militaires.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG