Liens d'accessibilité

Attentat en Tunisie: état d'urgence dans tout le pays, couvre-feu dans le Grand Tunis


Une ambulance est sur le lieu d'une explosion à Tunis, Tunisie, 24 novembre 2015

Une ambulance est sur le lieu d'une explosion à Tunis, Tunisie, 24 novembre 2015

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi a proclamé mardi soir l'état d'urgence en Tunisie et un couvre-feu dans le Grand Tunis après l'attentat qui a fait au moins 12 morts contre un bus de la sécurité présidentielle.

"Au vu de cet évènement douloureux, de cette grande tragédie (...) je proclame l'état d'urgence pour 30 jours aux termes de la loi et un couvre-feu dans le Grand Tunis à partir de 21H00 jusqu'à 05h00" du matin (20H00 GMT jusqu'à 04H00 GMT), a déclaré le chef de l'Etat dans une brève allocution télévisée.

Le porte-parole de la présidence, Moez Sinaoui, a précisé à l'AFP que le couvre-feu serait en vigueur "jusqu'à nouvel ordre".

Au moins 12 agents de la sécurité présidentielle ont été tués et 20 blessés -un bilan officiel provisoire- dans une explosion qui a visé leur bus en plein centre de la capitale, un attentat "terroriste" selon les autorités.

La Tunisie avait levé début octobre l'état d'urgence imposé quelques jours après l'attentat qui avait fait 38 morts, tous des touristes étrangers, le 26 juin dans un hôtel en bord de mer près de Sousse.

Les Tunisiens avaient déjà vécu plus de trois ans sous état d'urgence, du 14 janvier 2011, quelques heures avant la fuite du dictateur Zine El Abidine Ben Ali, à mars 2014.

Cette mesure d'exception permet notamment aux autorités d'interdire les grèves et les réunions "de nature à provoquer ou entretenir le désordre", de fermer provisoirement "salles de spectacle et débits de boissons" ainsi que de "prendre toute mesure pour assurer le contrôle de la presse et des publications de toute nature".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG