Liens d'accessibilité

Attentat contre le vol Daallo en Somalie : le kamikaze devait embarquer sur Turkish Airlines


Un trou est visible sur le côté de l'appareil opéré par Daallo Airlines, le 2 février 2016 à l'aéroport de Mogadiscio. (AP Photo)

Un trou est visible sur le côté de l'appareil opéré par Daallo Airlines, le 2 février 2016 à l'aéroport de Mogadiscio. (AP Photo)

Les services de renseignement somaliens ont également publié des images de surveillance montrant un individu soupçonné d'avoir placé la bombe, dissimulée dans son ordinateur portable, à bord de l'avion.

Le porteur présumé d'une bombe qui a explosé à bord d'un avion de la compagnie somalienne Daallo Airlines devait initialement prendre un vol de la Turkish Airlines, a déclaré lundi le patron des lignes somaliennes.

L'explosion s'est produite mardi dernier 2 février peu après le décollage de Mogadiscio d'un Airbus des Daallo Airlines, faisant un trou d'environ un mètre de diamètre dans le fuselage. L'attentat a fait un mort et deux blessés légers parmi les passagers mais l'appareil a réussi à faire un atterrissage d'urgence sur l'aéroport de la capitale somalienne.

"Les passagers devaient prendre une autre compagnie aérienne, Turkish Airlines", a déclaré à l'AFP le PDG de Daallo Airlines, Mohamed Ibrahim Yasin Olad.

L'avion turc ne s'étant pas présenté, la compagnie somalienne qui opère essentiellement dans la Corne de l'Afrique et dans des pays du Golfe a accepté de transporter les passagers qui devaient se rendre à Djibouti.

L'attentat n'a pas été revendiqué mais les islamistes somaliens shebab commettent régulièrement des attaques et attentats suicides à Mogadiscio et dans d'autres parties du pays.

L'aéroport de Mogadiscio est devenu une forteresse depuis que s'est installée juste à côté la principale base de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom), forte de 22.000 hommes et qui aide le fragile gouvernement dans sa lutte contre les shebab.

Une partie du groupe est affiliée à Al-Qaïda mais d'autres combattants islamistes ont fait sécession et se réclament maintenant de l'organisation de l'Etat islamique.

C'est à l'EI que les autorités turques ont attribué la responsabilité de l'attentat du 12 janvier qui a tué onze touristes allemands en plein coeur d'Istanbul.

La Turquie est un donateur et investisseur important en Somalie, un pays avec lequel elle a des relations historiques.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan entretient des liens étroits avec Mogadiscio et a lancé une série de projets de construction et développement en Somalie depuis la famine qui a frappé une partie du pays en 2011.

Turkish Airlines est une des rares grandes compagnies aériennes qui déssert régulièrement Mogadiscio.

Dimanche, les services de renseignement somaliens ont rendu publiques des images de surveillance montrant un individu soupçonné d'avoir placé la bombe, qui aurait été dissimulée dans son ordinateur portable, à bord de l'avion des Daallo Airlines.

Une quinzaine de personnes ont été arrêtées dans le cadre de l'enquête.

S'exprimant par téléphone depuis les Emirats arabes unis, M. Olad a simplement ajouté que "l'enquête était entre les mains des autorités somaliennes".

AFP

XS
SM
MD
LG