Liens d'accessibilité

Attentat au Yémen contre un responsable iranien


La résidence de l'ambassadeur d'Iran à Sanaa, au Yémen, suite à l'attentat du 3 décembre 2014

La résidence de l'ambassadeur d'Iran à Sanaa, au Yémen, suite à l'attentat du 3 décembre 2014

L’ambassadeur Hossein Niknam n’était pas chez lui au moment de l'explosion à Sanaa, mais le fils d'un garde a été tué, et au moins 17 autres personnes blessées.

Une voiture piégée a explosé mercredi devant la maison de l'ambassadeur d'Iran au Yémen. Le bilan est d’au moins un mort.

Des responsables yéménites précisent que l’ambassadeur Hossein Niknam n’était pas chez lui au moment de l'explosion à Sanaa, mais que le fils d'un garde a été tué, et au moins 17 autres personnes blessées.

L'agence iranienne IRNA, qui cite le porte-parole de ministère iranien des Affaires étrangères, Marziyeh Afkham, affirme que le personnel de l'ambassade est sain et sauf, et que le ministère enquête sur l'incident.

Personne n’a revendiqué dans l’immédiat la responsabilité de l’attentat. Mais Al-Qaïda dans la péninsule Arabique (AQPA), une organisation islamique armée active principalement au Yémen et en Arabie saoudite, avait revendiqué un autre attentat à la bombe à Sanaa en octobre. L’attaque, qui avait ciblé un poste de contrôle Houthi, avait coûté la vie à 47 personnes. AQPA reproche aux Houthis d’être soutenus par l’Iran.

Le Yémen est un allié clé des États-Unis dans la lutte contre Al-Qaïda, Sanaa autorisant Washington à mener des attaques de drones contre AQPA.

XS
SM
MD
LG