Liens d'accessibilité

Attentat à Nice: les condamnations dans le monde


L'attentat commis jeudi soir à Nice, dans le sud-est de la France, a fait au moins 80 morts, dont des enfants, et a provoqué une vague d'indignation au sein des dirigeants et responsables politiques dans le monde.

Le président français François Hollande a fustigé "une attaque dont le caractère terroriste ne peut être nié" qu'il a qualifiée de "monstruosité". "C'est toute la France qui est sous la menace du terrorisme islamiste", a-t-il ajouté dans une allocution télévisée, annonçant la prolongation de l'état d'urgence de trois mois qui devait s'achever le 26 juillet.

- Le Premier ministre français Manuel Valls, sur Twitter: "La ville de Nice frappée par le terrorisme le jour de notre fête nationale. Immense douleur, le pays est en deuil. Les Français feront face".

- Le président des Etats-Unis Barack Obama a fermement condamné jeudi soir "ce qui semble être une horrible attaque terroriste" à Nice. "Nous sommes solidaires de la France, notre plus vieil allié, au moment où elle fait face à cette attaque", a déclaré M. Obama dans un communiqué.

"En ce 14 juillet (fête nationale marquant la Révolution française de 1789), nous nous rappelons (...) des valeurs démocratiques qui ont fait de la France une inspiration pour le monde entier", poursuit-il.

- Dans une déclaration commune, les 15 pays membres du Conseil de sécurité de l'ONU ont "condamné avec la plus grande fermeté l'attaque terroriste barbare et lâche" de Nice.

- Le secrétaire d'Etat américain John Kerry, qui avait assisté au défilé du 14 juillet à Paris plus tôt dans la journée, a fustigé une "attaque affreuse (...) contre des personnes innocentes durant un jour qui célèbre la liberté, l'égalité et la fraternité".

- Le Premier ministre canadien Justin Trudeau sur son compte Twitter: "Les Canadiens sont bouleversés".

- La nouvelle Première ministre britannique Theresa May est tenue informée du "terrible incident" à Nice, selon Downing Street qui s'est dit "très choqué et inquiet".

- Le président brésilien par intérim Michel Temer a condamné "cette abjecte et outrageante action" perpétrée "contre des innocents qui célébraient les valeurs universelles les plus élevées, la liberté des peuples, l'égalité entre les citoyens et la fraternité".

- Le président mexicain Enrique Pena Nieto a fait part de la "solidarité" de son pays, tandis que son homologue colombien Juan Manuel Santos a assuré rejeter "toute forme de violence".

- Le Français Pierre Moscovici, commissaire européen aux Affaires économiques sur son compte Twitter: "L'horreur a encore frappé la France, le 14 juillet. Pensées émues et révoltées pour les victimes #Nice".

- Le président sénégalais Macky Sall: "Les attentats inqualifiables tuant lâchement autant de victimes innocentes ce soir à Nice m'attristent profondément".

- Le maire de New York Bill de Blasio s'est dit "écoeuré" par l'attentat "insensé" de Nice sur son compte Twitter.

XS
SM
MD
LG