Liens d'accessibilité

Attaque à Ouagadougou à l'hôtel Splendid et dans deux restaurants


L'hotel Splendid à Ouagadougou

L'hotel Splendid à Ouagadougou

Plusieurs attaques sont en cours à ‪Ouagadougou‬. Des hommes armés ont attaqué successivement le restaurant La Veranda, l'Hôtel Splendid, puis le restaurant Capuccino. Il y aurait plusieurs morts dans cette attaque revendiquée par Aqmi. Un assaut est en préparation.

Des tirs multiples et des détonations ont été entendus vendredi soir au Splendid, un des principaux hôtels du centre de Ouagadougou prisé par les Occidentaux. Notre correspondant est sur place.

Sur VOA Afrique, Salif Ouedraogo qui habite à quelques mètres du lieu des attaques sur l’avenu Kouamé N’Krouma, affirme avoir vu, depuis le balcon de sa résidence, comment les assaillants ont lancé l’attaque.

"J’ai entendu retenir des coups de feu. Je me suis rendu rapidement sur le balcon et là, j’ai remarqué beaucoup de gens qui se déplaçaient avec armes et tout… Et donc, je me suis rapidement mis à l’abri… On attendait beaucoup de retentissements de coup feu. C’était vraiment à l’arme lourde également. Ils disaient aux personnes qui étaient à la Véranda (Ndlr, un restaurant voisin à sa résidence) de sortir et de se mettre à plat vendre contre le sol…", témoigne M. Ouedraogo.

Selon lui, les assaillants n’ont pas trainé à ce restaurant mais sont vite passés au suivant où ils ont aussi tiré des coups de feu et fait coucher les personnes présentes avant de se rendre à l’hôtel Splendid où ils auraient pris des otages.

"Il y a aurait des morts et des blessés", soutient-il sans plus de précision.

Un autre témoin interrogé par VOA Afrique, M. Mohamed, était aux alentours de l’hôtel Splendid au moment de l’attaque. Il atteste avoir vu deux assaillants dont l’un en cagoule, tirer sur les véhicule et les passants.

"J’ai vu deux jeunes gens qui étaient arrivés à l’entrée à la réception de l’hôtel… Ils ont commencé à tirer dehors. Il y avait une Prado et un autre véhicule qui étaient juste à l’entrée de l’hôtel… Ils ont mis ça à feu… Ils ont commencé à casser les vitres pour pouvoir s’introduire dans l’hôtel. L’un est entré à l’hôtel… Le deuxième est resté dehors en train de tirer sur les gens… Il visait les véhicules, ils tiraient sur les véhicules et certain ont pris feu", indique-t-il.

M. Mohamed affirme s’être replié à une base aérienne située non loin de là pour se mettre à l’abri.

"J’ai vu deux jeunes filles qui étaient couchées… Je ne sais pas si elles sont blessées ou décédées, je ne sais pas", poursuit-il émotionné.


Le rédacteur en chef de Radio Oméga, Albert Nagréogo, était également sur place :


Une voiture était en flammes devant cet hôtel situé sur la principale avenue du centre de la capitale, désertée par les passants. Cet hôtel est fréquemment utilisé par des Occidentaux et par du personnel des agences onusiennes.

Ces coups de feu semblent avoir été tirés par trois hommes armés et enturbannés, selon ce qu'a pu distinguer un journaliste de l'AFP.

Outre l'hôtel Splendid, un café-restaurant également fréquenté par une clientèle étrangère, le Cappuccino, situé face à l'hôtel aurait également été la cible des tireurs, selon les indications données à l'AFP par un témoin sur place.

Aucune force de sécurité n'était visible immédiatement sur les lieux.

La France dénonce un acte terroriste alors que le groupe djihadiste Aqmi revendique l'attaque de Ouagadougou, selon SITE, un site de surveillance des sites internet islamistes.

Selon SITE, Aqmi a posté un message sur la messagerie Telegram, attribuant l'attaque au groupe islamiste Al-Mourabitoune qui a récemment rejoint ses rangs.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG