Liens d'accessibilité

Attaque des shebab contre le parlement somalien


Les forces de sécurité autour du parlement somalien le 24 mai 2014

Les forces de sécurité autour du parlement somalien le 24 mai 2014

Une vingtaine de morts samedi à Mogadiscio, des hommes armés ayant pris d’assaut le parlement dans la capitale somalienne.

L’attaque, qui a été revendiquée par la milice des shebab, a été menée par des kamikazes qui ont également fait sauter une voiture piégée. Certains législateurs se trouvaient à l'intérieur du bâtiment au moment de l'attaque.

Un porte parole de la police somalienne, Kasim Ahmed Roble, a dit à la Voix de l’Amérique (VOA) qu’au moins quatre députés ont été blessés. Il a ajouté que huit des morts faisaient partie des kamikazes, et qu'une dizaine d'autres personnes, dont des soldats gouvernementaux et de l'AMISOM, ont également été tués. Il ne s'agit que d'un bilan préliminaire.

Le président de la Commission de la défense au parlement, le député Hussein Arab Isse, a expliqué que le comité de sécurité intérieure du pays avait averti que le parlement allait être la cible d'une attaque et que la sécurité devait être renforcée. Apparemment, ces informations « n’ont pas été prises au sérieux », a-t-il poursuivi.

Le Premier ministre somalien, Abdiweli Sheikh Ahmed, a condamné l'attaque. Dans un communiqué, il a dit que les « terroristes» ont une nouvelle fois montré qu'ils sont « contre tous les Somaliens ». Qualifiant leurs actes de « lâches et méprisables », il a ajouté qu’ils ne sont pas « représentatifs de la vraie foi islamique ».

Le Premier ministre a salué la « réponse rapide » de l'armée et de la Mission de l'Union africaine en Somalie (Amisom).

Les shebab controllaient à une époque de grandes parties de la Somalie, mais la milice islamiste a été délogée des principales villes par les forces de l'UA et le gouvernement somalien. Le groupe continue d’organiser des attentats, dont l'attaque récente contre le palais présidentiel à Mogadiscio.
XS
SM
MD
LG