Liens d'accessibilité

Atletico-Real Madrid : "GGC" contre "BBC", ça va piquer!


Real Madrid contre Atletico Madrid au stade Bernabeu de Santiago, à Madrid, Espagne, 27 février 2016.

Real Madrid contre Atletico Madrid au stade Bernabeu de Santiago, à Madrid, Espagne, 27 février 2016.

Deux tridents affûtés pour le derby: au stade Vicente-Calderon, on attend des étincelles samedi en Championnat d'Espagne entre les trois flèches de l'Atletico, Griezmann-Gameiro-Carrasco ("GGC"), et les pointes du Real Madrid, Bale-Benzema-Cristiano Ronaldo ("BBC").

A condition que Karim Benzema soit pleinement opérationnel.

. Griezmann-Ronaldo, pour le Ballon d'Or

Comme on se retrouve! Six mois après la finale de la Ligue des champions remportée par le Real de Ronaldo, quatre mois après la finale de l'Euro-2016 gagnée par le Portugal de Ronaldo, Antoine Griezmann peut se venger de sa bête noire.

A moins d'un mois de la remise du Ballon d'Or 2016, "Grizi" aura certes du mal à perturber la marche triomphale de "CR7" vers un quatrième trophée après 2008, 2013 et 2014. Mais briller ce week-end, dans ce choc entre les deux derniers finalistes de la C1, le rapprocherait du podium de la prestigieuse récompense.

"Je veux m'asseoir à la même table que (Lionel) Messi et Cristiano Ronaldo", a souvent répété Griezmann, unique buteur du précédent derby madrilène en Liga en février (0-1).

Même s'il est tout juste remis d'une récente blessure au pied gauche, le Français de 25 ans devrait être le fer de lance de l'"Atleti", dont il est le meilleur buteur toutes compétitions confondues cette saison avec huit réalisations (six en Liga).

Ronaldo, lui, ne compte que sept buts en club (cinq en Liga). Un total loin de ses habituels standards, symbole d'un automne terne et seulement éclairé par son nouveau contrat jusqu'en 2021 avec le Real.

Mais avec 15 buts à ce jour dans le derby madrilène, le Portugais de 31 ans peut rejoindre le meilleur buteur de l'histoire de cette confrontation, le mythique Alfredo Di Stefano (17 buts). C'est le moment pour Ronaldo de redevenir tranchant, juste avant le clasico face au FC Barcelone le 3 décembre. Et juste avant la remise du Ballon d'Or.

. Carrasco-Bale, tout feu tout flamme

Yannick Carrasco face à Gareth Bale, c'est un "Diable Rouge" contre un "Dragon", et tous deux suivent des trajectoires parallèles: ils comptent chacun sept buts toutes compétitions confondues en 2016-2017, dont cinq en Liga.

Dans leurs équipes respectives, le Belge (23 ans) et le Gallois (27 ans) jouent un rôle similaire, celui d'un dynamiteur capable de percer les défenses adverses par ses accélérations.

Et pour ne rien gâcher, leurs coups de patte sont exquis: folle chevauchée de Carrasco contre Malaga (4-2), incroyable missile de Bale face au Legia Varsovie en C1 (3-3)...

Buteurs respectivement lors de la finale de C1 2014 (4-1 a.p.) et celle de 2016 (1-1 a.p., 5 t.a.b. à 3), Bale et Carrasco savent d'ailleurs être déterminants dans les derbies. Comme deux fauves que la cage n'effraie pas.

. Gameiro et Benzema se cherchent encore

Pour des raisons différentes, les Français Kevin Gameiro et Karim Benzema courent après leur meilleur rendement cette saison.

Transféré à l'Atletico cet été, l'ex-Sévillan de 29 ans s'adapte progressivement au jeu intense et exigeant des "Colchoneros", ce qui lui a permis au passage de revenir en équipe de France.

Mais il connaît un peu de déchet offensif. Gameiro n'a ainsi inscrit que cinq buts, tous en Liga, et cède souvent sa place à son concurrent Fernando Torres.

Pour Benzema aussi, la concurrence est forte: seulement quatre buts marqués avec le Real cette saison, quand le jeune Espagnol Alvaro Morata, chouchou du stade Santiago-Bernabeu, en compte huit.

La faute aux blessures qui ont pénalisé l'ex-Lyonnais de 28 ans, la dernière en date début novembre (ischio-jambier). Benzema n'a repris l'entraînement collectif que jeudi et il faudra voir s'il est suffisamment rétabli pour être titulaire, alors que Morata s'est blessé à son tour (cuisse).

Si "Benz" devait débuter sur le banc, le Real pourrait titulariser le jeune ailier Lucas Vazquez et replacer Ronaldo en pointe. Soit un trio "BVC" assez inédit, mais sans doute tout aussi mordant.

Avec AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG