Liens d'accessibilité

Paul Tergat annonce sa candidature à la présidence du Comité olympique kényan


Le double médaillé d'argent olympique du 10.000 m, Paul Tergat, a déclaré jeudi qu'il se lançait dans la course à la présidence du Comité national olympique kényan (NOCK), dans le cadre d'élections qui auront lieu début mai pour renouveler la direction du NOCK.

"Après avoir servi la nation en tant qu'athlète pendant plus de deux décennies, aujourd'hui je m'élance pour une nouvelle course qui constitue un autre chapitre de ma carrière", a déclaré l'ancien coureur de fond, 47 ans, double vice-champion olympique du 10.000 m aux Jeux d'Atlanta en 1996 et de Sydney en 2000.

Tergat, membre du Comité international olympique depuis 2013, a décidé de faire campagne après l'adoption mardi dernier par le NOCK d'une série de réformes, dont une autorisant désormais d'anciens sportifs, et non plus seulement des présidents de fédérations nationales, à se porter candidats.

La décision d'organiser de nouvelles élections à la direction du NOCK fait suite aux scandales qui ont éclaboussé l'instance lors des JO-2016, et à des demandes pressantes du CIO: début mars, celui-ci avait gelé des aides financières au Kenya afin de presser le pays d'entamer une série de réformes.

En septembre dernier, le chef de mission de la délégation olympique kényane, Stephen Arap Soi, avait été accusé d'avoir volé 250.000 dollars aux autorités. Le numéro 2 de l'ex-comité olympique avait, quant à lui, été inculpé en novembre de vol d'espèces et de tenues sportives officielles initialement destinées aux athlètes.

Des cafouillages administratifs, comme l'oubli de réservations de billets pour certains athlètes, avaient également été relevés pendant les Jeux de Rio.

Le poste de président du NOCK est actuellement occupé par un ancien illustre athlète, Kipchoge Keino, double champion olympique en 1968 et 1972, qui devrait à 77 ans briguer un nouveau mandat.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG