Liens d'accessibilité

Norvège : au moins sept morts dans un attentat à Oslo


Des secouristes au centre d'Oslo après l'explosion

Des secouristes au centre d'Oslo après l'explosion

La déflagration a soufflé des centaines de fenêtres de l’immeuble de 17 étages abritant les services gouvernementaux. Des centaines de personnes s’y trouvaient au moment de l’incident, a précisé le ministre Hans Kristian Amundsen.

Les équipes de secours et les policiers s’activent au centre d’Oslo où l’explosion d’une bombe a fait au moins sept morts et 15 blessés, et dévasté le siège du gouvernement norvégien. Les médias ont aussi fait état de tirs ayant fait plusieurs blessés dans une réunion de jeunes.

Le Premier ministre norvégien Jens Stoltenberg, qui se trouvait dans son bureau au moment de l’explosion, est sain et sauf, a fait savoir un porte-parole. La déflagration a soufflé des centaines de fenêtres de l’immeuble de 17 étages abritant les services gouvernementaux. Des centaines de personnes s’y trouvaient au moment de l’incident, a précisé le ministre Hans Kristian Amundsen.

Vue d'un immeuble d'Oslo endommagé par l'explosion

Vue d'un immeuble d'Oslo endommagé par l'explosion

L’explosion a provoqué un incendie au ministère du pétrole situé à proximité, et des dégâts dans un rayon de 400 m. La police a confirmé qu’il s’agissait d’un attentat, et l’épave d’une voiture devant un immeuble porte à croire qu’il s’agissait probablement d’un attentat à la voiture piégée.

Dans un autre incident, les médias rapportent qu’un homme vêtu d’un uniforme de policier a ouvert le feu sur une rencontre de jeunes dans une ile au sud d’Oslo, faisant au moins cinq blessés.

Pour David Lea, analyste du groupe Control Risks à Londres, l’explosion de la capitale norvégienne était d’une grande ampleur. « Cela a l’air d’un engin d’une forte puissance vu les photos très détaillés des dégâts qui circulent sur Twitter et maintenant sur les medias traditionnels, si bien que l’idée qu’il s’agit d’un attentat à la voiture piégée me semble fondée », a-t-il déclaré.

Des gens marchant sur les débris projetés par l'explosion

Des gens marchant sur les débris projetés par l'explosion


Quant à savoir qui est derrière le coup, diverses pistes sont envisageables, a dit David Lea. Si la Norvège est une cible peu probable d’une attaque islamiste, en revanche, ce pays s’est attiré les critiques d’extrémistes pour avoir envoyé des troupes en Afghanistan, note l’expert. Ce dernier a également rappelé la controverse suscitée par la publication, en 2006, dans des journaux norvégiens, d’une caricature du prophète Mohammed parue dans un journal danois.


« La Norvège a été, à diverses reprises, mentionnée par les extrémistes par le passé. Je pense qu’elle figurait dans un enregistrement d’Oussama Ben Laden d’il y a six ou sept ans, mais il s’agissait simplement d’allusions. Ainsi donc, il est singulier qu’une attaque de cette ampleur ait lieu en Norvège sans une escalade significative de la violence au préalable », a expliqué l’expert, qui n’exclut pas non plus une éventuelle opposition à l’intervention occidentale en Libye. Mais il a tenu à souligner qu’il est trop tôt pour identifier les auteurs ou déterminer les motifs.

XS
SM
MD
LG