Liens d'accessibilité

Nouvelle-Zélande : au moins 65 morts à la suite d’un puissant séisme à Christchurch


Quelques habitants de Christchurch après le séisme

Quelques habitants de Christchurch après le séisme

Les équipes de secours accompagnées de chiens renifleurs ont été déployées à travers la ville à la recherche des survivants, dont certains, pris au pièges sous les ruines, ont envoyé des SMS et placé des appels désespérés.

Un puissant séisme a réduit en ruines, mardi, Christchurch, la deuxième plus importante ville de la Nouvelle-Zélande. Le bilan provisoire est d’au moins 65 morts et de nombreux disparus.

Le séisme, d’une magnitude de 6,3 sur l’échelle de Richter, a frappé en milieu de journée. Il a détruit de nombreux immeubles, y compris la cathédrale de Christchurch, dont le clocher s’est effondré dans un jardin public. Plus d’une centaine de personnes, y compris une dizaine d’étudiants japonais, étaient toujours coincées sous les décombres à la tombée de la nuit. Le Premier ministre John Key, visiblement secoué, parle « du jour le plus sombre » de la Nouvelle-Zélande.

Des équipes de secours à la recherche de survivants sous les décombres de l'immeuble Pyne Gould Guinness de Christchurch

Des équipes de secours à la recherche de survivants sous les décombres de l'immeuble Pyne Gould Guinness de Christchurch

Les équipes de secours accompagnées de chiens renifleurs ont été déployées à travers la ville à la recherche des survivants, dont certains, pris au pièges sous les ruines, ont envoyé des SMS et placé des appels désespérés.

Des hélicoptères ont été mis à contribution pour lutter contre les incendies qui s’étaient déclenchés, et aussi pour évacuer des survivants réfugiés sur les toits d’immeubles.

Christchurch, ville de 360.000 habitants, avait connu un séisme plus puissant en septembre, qui n’avait pas fait de victimes. Selon les sismologues, celui d’aujourd’hui à frappé plus près de la ville et plus proche de la surface, d’où sa puissance dévastatrice.

Des sapeurs-pompiers luttant contre incendie provoqué par le séisme

Des sapeurs-pompiers luttant contre incendie provoqué par le séisme

Dans une intervention télévisée, le Premier ministre John Key a envoyé immédiatement en renfort 350 soldats dans le cadre des opérations de secours. Des centaines d’autres les rejoindront, a-t-il indiqué.

Selon le Premier ministre Key, les Etats-Unis et l’Australie ont offert leur assistance. La Reine de Grande-Bretagne, qui est également chef d’Etat de la Nouvelle-Zélande, a présenté ses condoléances aux Néo-Zélandais. Elle est extrêmement choquée par cette tragédie, précise une déclaration du palais royal.

XS
SM
MD
LG