Liens d'accessibilité

Somalie : au moins 60 morts dans un attentat à Mogadiscio


Des habitants de Mogadiscio sur les lieux de l'attentat

Des habitants de Mogadiscio sur les lieux de l'attentat

Al Shabab s’est retiré de Mogadiscio en août dernier, mais a menacé de continuer à combattre le gouvernement. Ce groupe cherche à s’emparer du pouvoir, afin d’imposer notamment une application stricte de la Sharia ou loi islamique.

Un attentat suicide perpétré mardi à Mogadiscio par les islamistes d’al-Shabab a fait au moins 60 morts et près de 150 blessées. Le groupe extrémiste somalien a déclaré que l’attaque visait le Gouvernement fédéral de transition somalien et les soldats de la paix de l’Union Africaine.

Des témoins ont dit à la Voix de l’Amérique que deux kamikazes ont fait exploser en fin de matinée un camion à l’entrée d’un complexe du gouvernement abritant plusieurs ministères. Le gouvernement dénombre 15 morts, mais une journaliste locale a confirmé le bilan de soixante morts annoncé par la police et les autorités médicales.

Des militants d'al-Shabab

Des militants d'al-Shabab

Les responsables des hôpitaux Medina et Bandir de la capitale somalienne ont dit à la Voix de l’Amérique avoir reçu 147 blessés. La plupart des victimes sont des étudiants venus au ministère de l’éducation afin de connaitre les résultats d’examens passés pour l’obtention de bourse d’études en Turquie.

Le gouvernement somalien a condamné l’attaque, disant qu’elle prouvait la persistance du danger terroriste.

Al Shabab s’est retiré de Mogadiscio en août dernier, mais a menacé de continuer à combattre le gouvernement. Ce groupe cherche à s’emparer du pouvoir, afin d’imposer notamment une application stricte de la Sharia ou loi islamique.

Un soldat ougandais de la force de l'Union africaine à Mogadiscio

Un soldat ougandais de la force de l'Union africaine à Mogadiscio

Al Shabab a commis des attentats-suicide à la bombe par le passé. Fin 2009, un kamikaze a tué 24 personnes lors d’une cérémonie de remise de diplômes à Mogadiscio.

En juillet dernier, un double attentat à Kampala, la capitale ougandaise, a fait au moins 76 morts. L’Ouganda contribue à la force de maintien de la paix de l’Union Africaine en Somalie, qui soutien le gouvernement somalien.

XS
SM
MD
LG