Liens d'accessibilité

Assassinat de deux Casques bleus tchadiens à Kidal : règlement de comptes selon l’ONU


Les Casques bleus au Mali , à Bamako 1er Juillet, 2013. REUTERS / Malin Palm
Casques bleus marquent le début de la mission de 12.000 forte maintien de la paix U.N. ( MINUSMA ) au Mali , à Bamako Juillet 1, 2013. REUTERS / Malin Palm (MALI - Tags: POLITICS ) - RTX118KJ
Les Casques bleus marquent le début de la mission de 12.000 forte maintien de la paix U.N. ( MINUSMA ) au Mali , à Bamako Juillet 1, 2013. REUTERS / Malin Palm (MALI - Tags: POLITICS ) - RTX118KJ

Les Casques bleus au Mali , à Bamako 1er Juillet, 2013. REUTERS / Malin Palm Casques bleus marquent le début de la mission de 12.000 forte maintien de la paix U.N. ( MINUSMA ) au Mali , à Bamako Juillet 1, 2013. REUTERS / Malin Palm (MALI - Tags: POLITICS ) - RTX118KJ Les Casques bleus marquent le début de la mission de 12.000 forte maintien de la paix U.N. ( MINUSMA ) au Mali , à Bamako Juillet 1, 2013. REUTERS / Malin Palm (MALI - Tags: POLITICS ) - RTX118KJ

L’incident meurtrier de ce jeudi à Kidal qui a emporté deux militaires du contingent tchadien de l’ONU, tué par un de leur camarade est un règlement de comptes

La situation est bien maitrisée à Kidal au sein du contingent tchadien de l’ONU après la tuerie ce jeudi de deux militaires par un de leur camarade.

Selon le Directeur Adjoint de la Communication de la MINUSMA, Olivier Salgado, il s’agit d’un règlement de comptes lié à une dispute qui a mal tourné.

Au micro de VOA Afrique, M. Salgado affirme que la situation est prise au sérieux.


XS
SM
MD
LG