Liens d'accessibilité

Assad annonce une nouvelle amnistie


Il s'agit, précise l’AFP, de la cinquième amnistie générale depuis le début en mars 2011 de la guerre civile

Il s'agit, précise l’AFP, de la cinquième amnistie générale depuis le début en mars 2011 de la guerre civile

Une semaine après sa réélection, Bachar al-Assad a décidé de passer l’éponge. Une initiative qui, selon le ministre de la Justice, qui est cité par les média officiels, intervient « dans le cadre de la réconciliation … après les victoires de l'armée syrienne » sur le terrain. Il s'agit, précise l’Agence France Presse (AFP), de la cinquième amnistie générale depuis le début en mars 2011 de la guerre civile.

Le président Assad, dont le régime qualifie les insurgés de « terroristes », avait décrété des amnisties en 2011, 2012 et 2013. Mais un pourcentage infime de détenus avait été relâchés, fait valoir l’opposition.

L'amnistie de lundi intervient après l'élection présidentielle du 3 juin organisée par le régime Assad dans les territoires qui sont sous son contrôle. Un scrutin qualifié de « farce, insulte et imposture » par le secrétaire d’Etat américain John Kerry.

Assad « sait qu'il y a 50.000 à 100.000 personnes dans ses prisons et que certains d'entre eux sont torturés chaque jour », a déclaré l’ancien émissaire onusien Lakhdar Brahimi au magazine allemand Der Spiegel, dans un entretien publié ce week-end.
XS
SM
MD
LG