Liens d'accessibilité

Ashton, satisfaite de ses entretiens sur le nucléaire iranien


Catherine Ashton (à d.) et le ministre iranien des Affaires étrangère, Mohammad Javad Zarif, au siège des Nations unies (ONU) à Genève

Catherine Ashton (à d.) et le ministre iranien des Affaires étrangère, Mohammad Javad Zarif, au siège des Nations unies (ONU) à Genève

La chef de la diplomatie européenne a déclaré avoir eu des pourparlers « très substantiels » avec le ministre iranien des Affaires étrangères sur le programme nucléaire de Téhéran.

C’est ce que le porte-parole de Catherine Ashton, Michael Mann, a déclaré à Genève, alors que les négociateurs internationaux se réunissaient pour une deuxième journée consécutive.

Mme Ashton a dit être « entrée dans les détails » avec M. Javad Zarif durant la séance du matin, et les deux responsables devaient se retrouver à nouveau plus tard dans la journée.

Mme Ashton représente le groupe des six puissances mondiales - dont les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la Chine, la France, la Russie et l'Allemagne – qui souhaitent la conclusion d’ un accord intérimaire avec Téhéran sur le nucléaire. Ce document appellerait l'Iran à cesser certaines de ses activités d'enrichissement et à accepter de nouvelles inspections de ses installations, en échange d’un allègement partiel des sanctions imposées par l’Occident.

Par ailleurs, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Abbas Araghchi, négociateur en chef de l'Iran sur le dossier du nucléaire, a déclaré en début de journée que l'Iran ne suspendra pas son programme d'enrichissement de l’uranium dans le cadre d’un accord. Il a également dit des négociations sérieuses ne sauraient intervenir tant que la confiance n’est pas rétablie entre les deux parties .

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a déclaré dans une interview télévisée qu'il espère qu'un accord pourra être conclu, mais qu'il doit être ferme et concret.

Pour sa part, le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, a promis mercredi que les Etats-Unis n'accepteront pas un accord qui permette à l'Iran de gagner du temps pour renforcer sa capacité nucléaire.
XS
SM
MD
LG