Liens d'accessibilité

Ashton Carter appelle à plus d’aide dans la lutte contre le groupe Etat islamique


Le Secrétaire américain à la Défense Ash Carter prend la parole à une conférence de presse au cours d'une réunion des ministres de la Défense de l'OTAN au siège de l'Alliance à Bruxelles , le 11 février 2016 .

Le Secrétaire américain à la Défense Ash Carter prend la parole à une conférence de presse au cours d'une réunion des ministres de la Défense de l'OTAN au siège de l'Alliance à Bruxelles , le 11 février 2016 .

Le Secrétaire américain à la Défense a appelé ses homologues de la coalition américaine qui mènent des attaques aériennes contre le groupe djihadiste en Irak et en Syrie à fournir plus d'aide militaire et financière pour mener à bien la campagne.

Carter a rencontré les ministres de la défense de plus de deux douzaines de pays à Bruxelles, parler en privé avec certains fonctionnaires, mais aussi regretter publiquement le fait que certains des 66 pays engagés la coalition ne fassent rien du tout.

Les Pays-Bas ont annoncé le mois dernier l'expansion de leur rôle dans le combat en Irak et en Syrie, tandis que l'Arabie saoudite affirmait qu'il pourrait envoyer des troupes terrestres en Syrie.

Le chef du Pentagone a déclaré qu'il mettrait en place "un plan de campagne militaire concret

Carter a déclaré que les États-Unis "allaient partager avec eux la campagne opérationnelle de la défaite" de l'Etat islamique ", qui doit se faire le plus tôt possible."

La coalition a lancé plus de 10.000 frappes aériennes contre des cibles de l'Etat islamique au cours de la dernière année et demie en Irak et en Syrie, mais les États-Unis, sont de loin, ceux qui ont lancé la plupart des attaques, 68 pour cent d'entre elles en Irak et 94 pour cent en Syrie.

Les États-Unis estiment que la coalition et les forces irakiennes ont repris 40 pour cent du territoire irakien et 10 pour cent des terres syriennes que l’État Islamique avait saisis au cours des deux dernières années.

Le plan de budget du président américain Barack Obama pour l'année qui a commencé en Octobre a demandé 7,5 milliards de dollars pour combattre l’État Islamique, une augmentation de 50 pour cent sur l'année en cours. Une partie des appels de dépenses pour l'achat de plus de 45.000 de bombes intelligentes guidées par GPS à utiliser contre des objectifs des États islamiques.

XS
SM
MD
LG