Liens d'accessibilité

Nigeria : au moins 60 morts dans la région septentrionale


Le mur d'une église endommagée par une explosion le 23 décembre 2011 à Maiduguri

Le mur d'une église endommagée par une explosion le 23 décembre 2011 à Maiduguri

Les autorités nigérianes affirment qu’au moins 60 personnes ont été tuées dans des affrontements entre les forces de sécurité et des membres de la secte islamiste Boko Haram dans le Nord du pays.

Selon un porte-parole militaire, le groupe a commencé à attaquer les forces de sécurité jeudi dans les villes de Damatru et Maiduguri, où des témoins ont fait état de tirs d’armes à feu et d’explosions. Parmi les victimes, figurent agents de sécurité tués par l’explosion d’une bombe en bordure de route à Damatru.

Un homme se présentant comme porte-parole de Boko Haram a déclaré que ces attaques visent à venger la mort des membres du groupe tués en par les forces de sécurité en 2009.

Boko Haram a été accusé de dizaines d’attaques au cours de l’année écoulé. Le groupe mène une campagne pour instaurer un régime islamique strict dans le centre et le Nord du Nigeria. Il a revendiqué la responsabilité de certaines attaques, y compris l’attentat-suicide contre le bureau des Nations Unies à Abuja, qui avait fait une vingtaine de morts.

XS
SM
MD
LG