Liens d'accessibilité

Guinée : au moins 20 blessés dans des heurts entre militants rivaux


Un homme collant des affiches électorales à Conakry

Un homme collant des affiches électorales à Conakry

Les forces de l'ordre ont effectué une descente musclée sur les lieux. Il y aurait au moins deux morts selon des sources citées par la PANA.

Des heurts, jeudi, des affrontements entre militants de l'Union des forces républicaines (UFR) de Sidya Touré et de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) de Cellou Dalein Diallo, dans la préfecture de Coyah, à 50 km au nord-est de Conakry, ont fait au moins 20 blessés. Les forces de l'ordre ont effectué une descente musclée sur les lieux. Il y aurait au moins deux morts selon des sources citées par la PANA.

C’est le premier incident signalé en Guinée depuis le début, en mai, de la campagne pour la présidentielle de dimanche. Les autorités espèrent que ce scrutin, qui vise à rétablir un régime civil, sera la première élection libre et transparente du pays depuis l’indépendance en 1958.

Le chef d’Etat-major général des armées, le colonel Nouhou Thiam, a fait savoir mercredi que les militaires guinéens sont désormais libres de voter pour le candidat de leur choix. La Guinée est maintenant une démocratie et les soldats ne feront plus l’objet d’intimidation de leurs supérieurs ou de leurs collègues, a-t-il déclaré.

XS
SM
MD
LG