Liens d'accessibilité

Cambodge : 19 ans de prison pour l’ancien Khmer Rouge Kaing Guek Eak


A travers le pays, des millions de Cambodgiens ont suivi l’événement en direct à la télévision et à la radio. « Je pense qu’il est important non seulement pour les Cambodgiens, mais aussi pour le monde entier de comprendre qu’il n’est jamais trop tard pour chercher justice », a déclaré Youk Chhang, directeur du Centre de documentation sur le Cambodge.

L’ancien geôlier Khmer Rouge Kaing Guek Eak, aussi connu sous le nom de « Douch », a écopé de 19 ans de prison, lundi. Il avait dirigé un des camps d’extermination du sanglant régime de Pol Pot entre 1975 et 1979.

« Douch » est le premier des cinq anciens leaders Khmer rouge jugés pour le génocide qui fait plus 1,7 millions de morts au Cambodge. Le tribunal mixte mis sur pied par la justice cambodgienne et l’ONU l’a jugé coupable de torture, meurtres et crimes contre l’humanité et l’a condamné à 35 ans réclusion avant de réduire la peine à 19 ans.

A la lecture de la sentence, les survivants du régime Khmer Rouge présents ont versé des larmes de soulagement. A travers le pays, des millions de Cambodgiens ont suivi l’événement en direct à la télévision et à la radio.

« Je pense qu’il est important non seulement pour les Cambodgiens, mais aussi pour le monde entier de comprendre qu’il n’est jamais trop tard pour chercher justice », a déclaré Youk Chhang, directeur du Centre de documentation sur le Cambodge.

Selon Youk, il est également important d’examiner les voies et moyens de prévenir le génocide.
Les preuves retenues contre « Douch » faciliteront le jugement des quatre autres anciens leaders Khmer Rouge, a souligné le directeur du Centre de documentation sur le Cambodge.

XS
SM
MD
LG