Liens d'accessibilité

Arrivée des troupes tchadiennes au Cameroun pour lutter contre Boko Haram


Des soldats camerounais, Dabanga, Cameroun, 17 juin 2014

Des soldats camerounais, Dabanga, Cameroun, 17 juin 2014

Annoncée cette semaine, l’aide militaire tchadienne au Cameroun se concrétise ce vendredi. Des chars ont quitté N’Djamena en direction de la frontière camerounaise pour combattre Boko Haram.

Plusieurs dizaines de chars ont quitté la capitale tchadienne en direction du sud de la ville, vraisemblablement pour traverser la fleuve Logone et entrer au Cameroun.

Dès jeudi soir, des mouvements de troupes ont été signalés dans N’Djamena

Paul Biya, le président camerounais, avait annoncé l’offre d’intervention militaire tchadienne de son homologue Idriss Deby.

Deux évènements ont sans doute accéléré le déploiement tchadien pour combattre Boko Haram : l’attaque de la ville frontalière camerounaise de Kolofata et la prise de la base multinationale de Baga par les djihadistes.

Baga, est une localité nigériane, située sur les rives du lac Tchad.

Selon Amnesty International, cette attaque de Baga est "la plus grande et la plus destructrice" jamais perpétrée par le groupe armé depuis le début de son insurrection en 2009,

En six ans, Boko Haram a fait plus de 13.000 morts et 1,5 million de déplacés.

Après le secrétaire d'Etat américain John Kerry jeudi, le président français François Hollande a également utilisé le terme de "crime contre l'humanité" pour qualifier les agissements de Boko Haram

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG