Liens d'accessibilité

Arrestation dans l’enquête sur les attentats de janvier 2016 au Burkina


Le restaurant Cappuccino après l'attaque terroriste à Ouagadougou, Burkina Faso, le 18 janvier 2016.

Le restaurant Cappuccino après l'attaque terroriste à Ouagadougou, Burkina Faso, le 18 janvier 2016.

Six personnes ont été arrêtées dans l’enquête de la police sur les attaques terroristes à Ouagadougou.

Dans un communiqué de presse, la gendarmerie nationale a annoncé l'interpellation de six individus de nationalités étrangères le 30 mai à Ouagadougou.

Selon une source sécuritaire burkinabè haut placée contactée par VOA Afrique, ces individus sont du même pays. La même source indique qu'ils ont été grace à une collaboration entre les polices ivoiriennes et burkinabè. Ces individus seraient également liés aussi aux attentats de Grand-Bassam en Cote d'Ivoire, selon notre source.

"L'interpellation a été effectuée par l'effort conjoint des unités de police judiciaire de la gendarmerie nationale, l'unité spéciale de la gendarmerie nationale et les services de renseignement", selon le texte

"Selon les premiers éléments de l'enquête, ces derniers auraient hébergé et facilité l'action des auteurs de l'attentat de Ouagadougou du 15 janvier, et seraient en liaison avec le cerveau des attentats, lui toujours recherché", indique le communiqué.

"Nous tenons à rappeler aux populations qu'elles doivent participer activement à leur sécurisation en restant vigilants et en donnant des renseignements fiables, utiles pour nos investigations. Les enquêtes se poursuivent", ont conclu les autorités.

XS
SM
MD
LG