Liens d'accessibilité

Arrestation de Feisal Ali, chef présumé d'un réseau de trafic d'ivoire au Kenya


De l'ivoire de contrebande en Chine (AP)

De l'ivoire de contrebande en Chine (AP)

Ali figurait sur la liste des personnes les plus recherchées par Interpol pour « crimes contre l'environnement ».

Interpol a arrêté un trafiquant d'ivoire présumé, un homme d’affaire en fuite depuis plusieurs mois.

Le chef d'Interpol, Vitalis Okumu, a déclaré mardi que Feisal Ali, un ressortissant kenyan, a été interpellé dans une maison à Dar es Salaam, en Tanzanie.

Chef présumé d'un vaste réseau de trafic d'ivoire au Kenya, Ali figurait sur la liste des personnes les plus recherchées par Interpol pour « crimes contre l'environnement ». Il avait été trouvé en possession de plus de 300 morceaux d'ivoire, environ deux tonnes en tout.

Le commerce international de l'ivoire a été interdit dans les années 1980 dans le cadre des efforts visant à protéger les populations d'éléphants en déclin. Les militants en faveur de la nature font valoir que ces animaux sont particulièrement menacés,les braconniers prisant leurs défenses en ivoire, la demande en Asie étant en plein essor.

Ali a été appréhendé dans le cadre d’un programme d'Interpol appelé « Opération Infra Terra », visant 139 suspects de crimes environnementaux en fuite, recherchés par 36 des 190 pays membres de l'organisation internationale de coopération policière. Infra-Terra est la première opération d'Interpol ciblant des individus spécifiquement recherchés pour des crimes contre l'environnement, rappelle l’Agence France Presse (AFP).

Ce programme a conduit à l'arrestation d'un autre trafiquant d'ivoire, Ben Simaskiu, en Zambie il y a trois semaines.

XS
SM
MD
LG