Liens d'accessibilité

Nigéria : 49 membres de Boko Haram arrêtés


Avis de recherche contre le leader de Boko Haram Abubakar Shekau (mai 2013)

Avis de recherche contre le leader de Boko Haram Abubakar Shekau (mai 2013)

Ces nouvelles arrestations effectuées dans l’État de Yobe portent à plus de 150 le nombre de militants capturés depuis le début de l’offensive contre Boko Haram, le mois dernier.

L’armée nigériane dit avoir arrêté 49 membres de la secte islamiste Boko Haram. Selon les militaires, ces arrestations ont eu lieu à Yobe, l’un des trois États du nord-est du Nigéria où le gouvernement a décrété l’état d’urgence dans le cadre d’une offensive militaire contre Boko Haram.

Depuis le début de cette campagne, le mois dernier, plus de 150 militants ont été appréhendés, indique-t-on de source officielle. Cependant, aucune source indépendante n’a pu vérifier un tel bilan, les réseaux téléphoniques n’étant pas en service et à cause de la restriction de l’accès aux zones de combat.

Goodluck Jonathan à Abuja (29 mai 2013)

Goodluck Jonathan à Abuja (29 mai 2013)



Par ailleurs, le président Goodluck Jonathan a officiellement inscrit les groupes Boko Haram et Ansaru sur une liste d’organisations terroristes.

Les autorités nigérianes accusent Ansaru d’être l’auteur de l’enlèvement et du meurtre de plusieurs occidentaux. Le groupe aurait des liens avec la branche africaine d’al-Qaïda (Aqmi ou al-Qaïda au Maghreb islamique).

La mesure prise contre Boko Haram et Ansaru permet au gouvernement nigérian d’imposer des peines de prison de 20 ans au minimum aux membres et sympathisants de ces organisations.
XS
SM
MD
LG