Liens d'accessibilité

Armes chimiques en Syrie : Barack Obama promet une "enquête solide"


image de la ville de Homs, le 8 avril 2013

image de la ville de Homs, le 8 avril 2013

Washington a annoncé pour la première fois que le régime de Bachar al-Assad avait probablement utilisé des armes chimiques contre les rebelles.

Que va faire Barack Obama ?

C’est la question que voulaient poser tous les journalistes ce vendredi lors du point de presse du porte-parole de la Maison-Blanche

La France, la Grande-Bretagne et Israël ont rejoint les Etats-Unis pour évoquer l’utilisation d’armes chimiques en Syrie

Jay Carney a répété le besoin de vérifier la crédibilité des faits avant de prendre une décision concertée entre Washington et ses partenaires. Selon lui, c’est la façon responsable de faire les choses et cela n’est pas une preuve d’indulgence envers Damas

"La réalité est que nous disposons de quelques éléments et nous devons partir de là. Mais nous ne sommes pas encore assez certains pour dire de façon catégorique que des armes chimiques ont été utilisées de façon limitées. Mais on doit partir de là."

Jay Carney a expliqué que l’opposition syrienne était l’élément clé pour recueillir des renseignements et établir des faits concernant les responsabilités dans l’utilisation de n’importe quel agent chimique.

Le porte-parole de la Maison-Blanche a par ailleurs dû répondre à la question de savoir si Barack Obama maintenait toutes les options sur la table, notamment l’intervention militaire.

"Je ne vais pas spéculer sur une quelconque action que nous devrions prendre s’il était établi que la ligne rouge a été franchie, mais toutes les options restent sur la table."

Barack Obama a déclaré dans le passé que l’utilisation d’armes chimiques en Syrie serait un tournant en ce qui concerne la décision américaine d’intervenir dans le pays.

Le président des Etats-Unis Barack Obama a promis vendredi une "enquête solide" sur l'utilisation éventuelle d'armes chimiques en Syrie et réaffirmé que l'emploi de telles armes "changerait la règle du jeu".

M. Obama a fait ces déclarations lors d'une rencontre avec le roi Abdallah II de Jordanie à la Maison Blanche alors que la pression s'accentue pour une intervention militaire dans le conflit syrien. Jusqu'à présent les Etats-Unis n'ont fourni qu'une aide non létale aux rebelles.
XS
SM
MD
LG