Liens d'accessibilité

Arizona : veto contre la loi anti-gay


La gouverneure de l'Arizona, Jan Brewer, a jugé le texte de loi "néfaste''

La gouverneure de l'Arizona, Jan Brewer, a jugé le texte de loi "néfaste''

« Le texte est vague, et aurait pu avoir des conséquences imprévues et néfastes », a fait valoir la gouverneure Jan Brewer. « La liberté de religion est une valeur fondamentale », a-t-elle ajouté.

La gouverneure républicaine de l'Arizona, dans le sud-ouest des Etats-Unis, a opposé son veto, mercredi, à une loi controversée autorisant les commerçants à invoquer la liberté religieuse pour refuser le service aux homosexuels et lesbiennes.

A l’annonce du veto, des opposants au texte, rassemblés près de la législature de Phoenix, ont bruyamment témoigné de leur soutien pour la décision de la gouverneure Jan Brewer.

Depuis l’adoption de la mesure, l’opposition montait au créneau. La classe politique ici à Washington, des législateurs de l’Arizona, et même diverses sociétés avaient manifesté leur déplaisir, certaines entreprises adoptant déjà des sanctions.

« Le texte est vague, et aurait pu avoir des conséquences imprévues et néfastes », a fait valoir Mme Brewer. « La liberté de religion est une valeur fondamentale de l’Amérique et de l’Arizona, ainsi que la non-discrimination », a-t-elle ajouté.

Le texte de loi avait été promu par le Center for Arizona Policy, groupe conservateur opposé au mariage gay et à l'interruption volontaire de grossesse (IVG). Il s’agissait, pour cette organisation, de protéger le droit des Américains à la liberté religieuse.

« La loi SB1062 n’avait qu’un but, et un but seulement, garantir que les Américains et les habitants de l’Arizona soient libres de vivre et de travailler en accord avec leur foi » a déclaré la présidente du centre, Cathi Herrod.

A noter que le sénateur de l’Arizona et candidat malheureux à la présidentielle de 2008, John McCain, était contre la mesure.

« Je ne pense pas qu'elle soit nécessaire », a-t-il dit. « Nous voulons certainement nous assurer que nous ne faisons rien qui soit interprété comme de la discrimination - réelle ou perçue », a-t-il poursuivi.

Plusieurs grandes sociétés, dont Apple, American Airlines, et le géant de l’hôtellerie Marriott avaient dénoncé la loi, la jugeant néfaste pour la bonne conduite des affaires. La ligue du football américain ( U.S. National Football League, ou NFL), avait fait savoir qu’elle pouvait compromettre la tenue, en 2015, de la finale du Superbowl dans l’Arizona.

Les partisans de la mesure faisaient valoir qu’elle cherchait à protéger les petits commerces – tels que les boulangeries, fleuristes ou photographes – opposés à l’homosexualité.

Mais le ministre américain de la Justice, Eric Holder, était lui aussi contre la législation.

« Je crois qu’il faut se méfier des classifications juridiques reposant uniquement sur l'orientation sexuelle », a déclaré M. Holder. Et surtout, a-t-il ajouté, il ne faut pas oublier que les pères fondateurs de la nation avaient déclaré « sans équivoque, que tous sont créés égaux ».
XS
SM
MD
LG