Liens d'accessibilité

73e exécution de l'année en Arabie Saoudite


Le roi saoudien Abdallah bin Abdulaziz Al Saud examine/revoit une garde d'honneur à son arrivée à Amman le 27 juin 2007. REUTERS / Majed Jaber (JORDAN)RTR1R7NF

Le roi saoudien Abdallah bin Abdulaziz Al Saud examine/revoit une garde d'honneur à son arrivée à Amman le 27 juin 2007. REUTERS / Majed Jaber (JORDAN)RTR1R7NF

Un Saoudien, condamné à mort pour meurtre, a été décapité au sabre à Najrane, dans le sud de l'Arabie saoudite, portant à 73 le nombre des exécutions dans le royaume depuis le début de l'année.

Omar al-Rabie avait été reconnu coupable du meurtre de Ghanem Salem, tué par balle à la suite d'un différend, a annoncé le ministère de l'Intérieur.

Le 2 janvier, 47 personnes ont été mises à mort pour "terrorisme" dans le royaume, notamment le dignitaire et opposant chiite saoudien Nimr al-Nimr, dont l'exécution a provoqué une crise diplomatique avec l'Iran.

En 2015, 153 personnes ont été exécutées en Arabie saoudite, selon un décompte de l'AFP basé sur des chiffres officiels, un niveau inégalé depuis 20 ans dans ce royaume ultraconservateur régi par une interprétation rigoriste de la loi islamique.

Les autorités invoquent la dissuasion pour justifier la peine de mort dans des affaires de terrorisme, de meurtre, de viol, de vol à main armée et de trafic de drogue.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG