Liens d'accessibilité

Arabie saoudite : neuf Américains arrêtés pour des liens présumés avec le "terrorisme"


Carte de l'Arabie saoudite en anglais.

Carte de l'Arabie saoudite en anglais.

Selon un journal saoudien, ces Américains figurent parmi 33 suspects, dont 14 Saoudiens, arrêtés cette semaine dans le royaume. Il n'a pas été précisé si ces arrestations étaient liées au groupe EI.

Neuf Américains ont été arrêtés au cours de la semaine écoulée en Arabie saoudite pour des liens présumés avec le "terrorisme", a affirmé dimanche un journal saoudien.

Selon le quotidien Saudi Gazette, ces Américains, dont quatre ont été interpellés lundi dernier et les cinq autres ces quatre derniers jours, figurent parmi 33 suspects, dont 14 Saoudiens, arrêtés cette semaine dans le royaume.

Ces suspects incluent trois ressortissants du Yémen, deux de Syrie, un d'Indonésie, un des Philippines, un des Emirats arabes unis, un du Kazakhstan et un Palestinien, a ajouté le journal.

Il n'a pas été précisé si ces arrestations étaient liées au groupe jihadiste Etat islamique (EI), auteur de sanglants attentats depuis l'an dernier en Arabie saoudite.

Une attaque a visé vendredi une mosquée chiite dans l'est du royaume. Elle a fait 4 morts et 36 blessés, dont 3 policiers, selon le ministère de l'Intérieur qui a identifié l'un des auteurs, tué par les forces de sécurité, comme étant Abderrahman Abdallah al-Tueijeri, un Saoudien de 22 ans.

Au total, 532 suspects, liés à l'EI et accusés d'avoir planifié des attentats dans le royaume saoudien, sont actuellement interrogés par la police en vue d'être poursuivis en justice, a indiqué Saudi Gazette.

Par ailleurs, le ministère de l'Intérieur a annoncé dimanche rechercher neuf suspects pour leur implication dans un attentat ayant fait en août dernier 15 morts dans une mosquée au QG des forces spéciales à Abha, dans le sud du royaume, et qui avait été revendiqué par l'EI.

Trois autres personnes, dont un membre des forces spéciales, ont été arrêtées pour cet attentat, a ajouté le ministère dans un communiqué, en rappelant que des récompenses de 1 million de riyals (246.200 euros) à 7 millions de riyals étaient prévues pour tous ceux qui aideraient à arrêter un suspect ou à déjouer un attentat.

AFP

XS
SM
MD
LG