Liens d'accessibilité

L'Arabie saoudite condamne l'attaque meurtrière dans une église en France


La police lance des recherches à Saint-Etienne-du-Rouvray, Normandy, France, après l'attaque d'un prêtre, le 26 juillet 2016.

La police lance des recherches à Saint-Etienne-du-Rouvray, Normandy, France, après l'attaque d'un prêtre, le 26 juillet 2016.

Le gouvernement saoudien a vivement dénoncé mercredi l'attaque contre une église en France au cours de laquelle un prêtre a été égorgé et qui a été revendiquée par le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

"Le royaume saoudien condamne dans les termes les vifs l'attaque terroriste" contre l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray (nord-ouest), a déclaré un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Dans un communiqué publié par l'agence officielle Spa, le porte-parole a ajouté que "ce lâche acte terroriste est rejeté par la religion musulmane qui enjoint de protéger les lieux de culte et interdit leur profanation".

Cet attentat est "contraire à toutes les religions, les valeurs et préceptes humains, et toutes les conventions et traités internationaux", a encore dit le porte-parole, dont le pays abrite les deux premiers lieux saints de l'islam, à La Mecque et Médine.

D'autres monarchies du Golfe, dont les Emirats arabes unis, le Koweït, le Qatar et Bahreïn ont également condamné l'attaque.

L'EI a rapidement revendiqué mardi l'attaque au cours de laquelle deux jihadistes ont égorgé un prêtre et grièvement blessé une personne lors d'une prise d'otages dans une église. C'est la première attaque contre un lieu de culte catholique en Europe revendiquée par ce groupe jihadiste.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG