Liens d'accessibilité

Plusieurs blessés légers dans une bousculade à La Mecque


Des musulmans rassemblés autour de la Kaaba à l'intérieur de la Grande Mosquée pendant le mois de jeûne du Ramadan, à La Mecque, Arabie Saoudite, 6 juin 2016. REUTERS / Faisal Al Nasser

Des musulmans rassemblés autour de la Kaaba à l'intérieur de la Grande Mosquée pendant le mois de jeûne du Ramadan, à La Mecque, Arabie Saoudite, 6 juin 2016. REUTERS / Faisal Al Nasser

L'incident a eu lieu vendredi soir autour de la Grande mosquée de La Mecque où les fidèles étaient rassemblés en grand nombre pour "la nuit du Destin", célébrée selon la tradition dans la nuit du 26 au 27 ramadan, le mois de jeûne musulman

Dix-huit fidèles ont été blessés dans une bousculade nocturne à La Mecque, premier lieu saint de l'islam, a rapporté samedi la presse locale..

Citant un porte-parole des services de santé, le quotidien Al-Riyadh a rapporté que 18 fidèles avaient été légèrement blessés ou avaient souffert de suffocation dans une bousculade, qui s'est produite dans la ville sainte.

Les blessés ont reçu des soins sur place "et aucun n'a été hospitalisé", a ajouté le journal, indiquant que les hôpitaux de la région avaient été mis en état d'alerte au moment de la bousculade.

Des centaines de milliers de fidèles, venus de l'étranger et du royaume saoudien, affluent à La Mecque durant le ramadan, et plus particulièrement durant les dix derniers jours de ce mois de jeûne, pour y effectuer la Omra, ou petit pèlerinage.

Les autorités saoudiennes avaient été critiquées, notamment par l'Iran, pour la mauvaise organisation du pèlerinage annuel de l'an dernier, marqué par une gigantesque bousculade particulièrement meurtrière.

Cette bousculade, survenue le 24 septembre 2015, avait coûté la vie à au moins 2.297 fidèles, selon des données compilées à partir de bilans fournis par des gouvernements étrangers.

Pour leur part, les autorités saoudiennes en étaient restées à un bilan de 769 morts pour ce drame, le plus meurtrier de l'histoire du hajj.

En prévision de la nouvelle saison du hajj en septembre prochain, les responsables saoudiens ont prévu de doter les pèlerins d'un bracelet électronique de sécurité, où devraient être stockées des données personnelles et médicales, afin de pouvoir les identifier et les secourir durant leur séjour dans les lieux saints de La Mecque et Médine.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG