Liens d'accessibilité

Etats-Unis : Miss USA 2010 divise les Arabes et Musulmans américains


Rima Fakih, Miss USA 2010

Rima Fakih, Miss USA 2010

Agée de 23 ans, Rimah Fakih est la première Arabe américaine et la première musulmane à être élue Miss USA. Certains disent que le concept de concours Miss va à l'encontre de leurs valeurs religieuses.

L’élection de la musulmane Rimah Fakih Miss USA 2010 n’a pas fini de faire des vagues au sein des communautés arabe et musulmane. Pour sa part, la jeune Américaine se dit déterminée à œuvrer pour aider à changer l’image des Arabes américains.

Agée de 23 ans, Rimah Fakih est la première Arabe américaine et la première musulmane à être élue Miss USA. Née au Liban, elle a grandi à New York et vit maintenant à Dearborn, dans l’Etat du Michigan, Etat dont elle a décroché la couronne de Miss cette année.

« Si vous quittez le Liban pour vous installer à Dearborn, c’est comme si vous ne vous êtes pas déplacés », explique-t-elle, une allusion à la communauté arabe de Dearborn, la plus importante des Etats-Unis.

Certains membres de cette communauté la soutiennent, d’autres la critiquent, estimant que le fait, pour elle, d’avoir revêtu un maillot de bain durant le concours Miss va à l’encontre des valeurs religieuses. La publication subséquente de photos provocatrices de Fakih a renforcé ces critiques.

« Je ne sais même pas pourquoi certains la considèreraient comme une modèle pour les musulmans. Elle n’en est pas une du tout », souligne Osama Siblani, éditeur de l’hebdomadaire Arab American News de Dearborn. Pour Siblani, la religion de Rima Fakih n’a rien à voir avec son titre.

« Ma famille est musulmane, je suis donc née dans une famille musulmane, mais celle-ci compte également des gens de confession catholique et d’autres religions. Notre père nous a toujours donné une éducation libérale, et nous ne sommes pas définis par notre religion », a expliqué Fakih dans une interview à la VOA.

La Miss USA 2010 compte parmi ses supporters Imad Hamad, directeur régional de la Commission arabe-américaine contre la discrimination.

« Même les gens aux convictions religieuses strictes, qui n’acceptent pas nécessairement l’idée, de la même manière qu’ils rejettent la consommation de la viande de porc ou d’alcool, ou les jeux de hasard, ceux-là ne réduisent en rien le fait qu’il s’agit d’un rôle prestigieux », a déclaré Imad Hamad, ajoutant que ces gens reconnaissent l’importance de corriger l’image des Arabes en général, surtout après la tragédie nationale du 11 septembre.

« Ce pays a encore pour bases les opportunités et la liberté, et nous sommes égaux qui que nous soyons », souligne, pour sa part, Rima Fakih, qui promet de rester fidèle à ses racines et à sa patrie américaine. Sa prochaine étape: le concours Miss Univers du mois d’août à Las Vegas.

XS
SM
MD
LG