Liens d'accessibilité

Après le singe chinois, un poisson indien prédit aussi la victoire de Trump


Des militants indiens de l'organisation de droite Hindu Sena font des rituels de feu hindous en faveur du candidat à la présidentielle des Etats-Unis, Donald Trump, à New Delhi, Inde, 11 mai 2016.

Des militants indiens de l'organisation de droite Hindu Sena font des rituels de feu hindous en faveur du candidat à la présidentielle des Etats-Unis, Donald Trump, à New Delhi, Inde, 11 mai 2016.

Un poisson indien "médium" a, à son tour, prédit la victoire de Donald Trump à la présidentielle américaine, peu avant l'ouverture des bureaux de vote aux Etats-Unis. Un singe chinois avait fait autant il y a quelques jours, mais reste à savoir sir les résultats des urnes ne feront pas mentir ses pronostics rocambolesques.

Paisible résident d'un aquarium de Chennai (sud de l'Inde), Chanakya II, un cichlidé Flowerhorn, s'est vu proposer à trois reprises de choisir entre deux petites barques de nourriture affichant une photographie des deux candidats à la Maison Blanche.

A chaque fois, le poisson coloré a opté pour Donald Trump, aux dépens de la candidate démocrate Hillary Clinton que les sondages donnent en tête.

Depuis Paul le poulpe, qui avait réussi à prédire les résultats de huit matches d'affilé lors du Mondial-2010 de football, des animaux aux présumés dons de voyance sont régulièrement interrogés lors de grandes compétitions sportives ou d'élections. Avec plus ou moins de réussite.

Le prédécesseur de Chanakya II avait connu la célébrité en prédisant avec précision des résultats de matches de football et de cricket, ont affirmé ses propriétaires, une ONG de Chennai.

L'"oracle" de Chanakya II rejoint celui ce week-end de son voisin chinois, le singe Geda.

Mis en présence d'effigies grandeur nature de Donald Trump et d'Hillary Clinton dans le parc de loisirs où il officie, le primate, "après mûre réflexion", était allé embrassé le républicain sur la bouche.

Avec AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG