Liens d'accessibilité

Après Amazon, Wal-Mart veut tester des livraisons par drones


Le géant américain de la distribution Wal-Mart marche sur les traces d'Amazon avec le dépôt lundi d'une demande auprès des autorités américaines pour pouvoir tester l'utilisation de drones, entre autres pour surveiller ses entrepôts ou réaliser des livraisons.

"Nous testons la technologie des drones en intérieur depuis plusieurs mois. Ceci nous donnerait la permission de commencer à faire des tests en extérieur", a indiqué un porte-parole du groupe américain à l'AFP.

Dans la demande déposée lundi auprès de l'agence fédérale de l'aviation (FAA), Wal-Mart évoque toute une série d'usages possibles pour ses drones.

Il dit vouloir s'en servir pour collecter des données aériennes, pour surveiller l'extérieur de ses centres de distribution, pour transporter des achats du magasin jusqu'à la voiture du client sur le parking, et même pour des livraisons à domicile.

L'usage de drones "fait partie de nos efforts permanents pour améliorer l'efficacité de notre chaîne d'approvisionnement et pour servir les consommateurs plus vite et mieux", a précisé le porte-parole.

Et de relever que 70% de la population américaine se trouve à moins de cinq miles (huit kilomètres) d'un magasin Wal-Mart, ce qui "crée des possibilités intéressantes de services aux clients avec des drones".

Même s'il assure avoir son "propre calendrier", Wal-Mart marche ainsi sur les pas du poids lourd américain du commerce en ligne Amazon, qui avait évoqué pour la première fois début 2013 la possibilité d'utiliser des drones pour livrer de petits colis. Après beaucoup d'atermoiements, Amazon avait fini par obtenir en mars 2015 l'autorisation de faire des tests en extérieur aux Etats-Unis.

La concurrence entre Amazon et Wal-Mart s'est beaucoup exacerbée ces derniers mois. Wal-Mart tente de venir chasser sur les terres d'Amazon en renforçant ses activités de vente en ligne, mais le groupe internet affiche désormais une capitalisation boursière bien supérieure à celle du géant des supermarchés.

Parmi les autres groupes qui ont déjà dit explorer les possibilités de faire des livraisons par drones figurent aussi le groupe internet américain Alphabet (ex-Google) ou le géant chinois du commerce en ligne Alibaba.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG