Liens d'accessibilité

Mauritanie: le FPR et les islamistes contrôlent le parlement


Le président François Hollande (à dr.) accueille son homologue mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz à l'Elysée (20 mov. 2012)

Le président François Hollande (à dr.) accueille son homologue mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz à l'Elysée (20 mov. 2012)

L'Union pour la République, le parti au pouvoir, a remporté au moins 53 sièges, suivi du parti islamiste Tewassoul qui obtient 12 sièges.

Après une attente de 10 jours, les responsables électoraux en Mauritanie ont annoncé, mardi, les résultats des élections législatives et municipales du 23 novembre.

L'Union pour la République, le parti au pouvoir, a remporté au moins 53 sièges, suivi du parti islamiste Tewassoul qui obtient 12 sièges. Une vingtaine de sièges sont en ballotage.

Sur les résultats proclamés ce 3 décembre à Nouakchott, écoutons le directeur de communication de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).


La CENI a par ailleurs annoncé un taux de participation de l’ordre de 70 % malgré l’appel au boycott lancé par une dizaine de partis d’opposition.

Est-ce que ce résultat ne constitue pas une défaite pour ces partisans du Boycott ?

Notre stagiaire Aissatou Bâ a recueilli la réaction de Mohammed Ould Mouloud, leader de l’UFC, Union des Forces du Changement, à Nouakchott.

XS
SM
MD
LG