Liens d'accessibilité

Appel pour la levée des sanctions contre le Soudan lors d’un sommet en Mauritanie


Le président soudanais Omar el-Béchir (archives)

Le président soudanais Omar el-Béchir (archives)

L’appel a été lancé lors du sommet de Nouakchott consacré à la lutte contre l’avancée du désert du Sahar

Le sommet a réuni 11 pays de la région du Sahara membres de l'Agence panafricaine de la Grande muraille verte.

"Les chefs d'Etat et de gouvernement expriment leur soutien à la République sœur du Soudan et appellent à la levée des sanctions imposées à ce pays", indique le communiqué publié à l’issue du sommet.

Le 11 pays affirment, dans ce texte, être animés du " souci de solidarité entre les peuples des pays membres".

Le Soudan est depuis 1989 sous le coup d'un embargo commercial américain. Son président depuis 1989, Omar el-Béchir, qui doit quitter lundi Nouakchott, est inculpé de génocide par la CPI pour des crimes commis sur la population civile du Darfour.

Plus de 300.000 morts ont été enregistrés dans un conflit qui secoue la région de l'ouest du Soudan depuis 2003.

M. Béchir n’a pas inquiété en Mauritanie car le pays n’est pas signataire du traité instituant la CPI, il n'a pas été inquiété sur le sol mauritanien.

Le Burkina Faso, Djibouti, l'Erythrée, l'Ethiopie, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, le Soudan et le Tchad sont membres de l'Agence panafricaine de la Grande muraille verte.

XS
SM
MD
LG