Liens d'accessibilité

Appel à l'aide de la Libye pour lutter contre les milices


Le Conseil de sécurité de l'ONU à New York

Le Conseil de sécurité de l'ONU à New York

La Libye a appelé la communauté internationale à l’appuyer dans ce qu’elle qualifie de sa propre guerre contre le terrorisme.

Dans un communiqué publié mercredi soir, le gouvernement intérimaire libyen a demandé aux Nations Unies (ONU) de l’aider à juguler le terrorisme dans les villes libyennes, les ports en particulier.

Des groupes terroristes opèrent à Benghazi, Syrte et d'autres localités, précise le document. Le Conseil de sécurité de l’ONU a réagi en adoptant mercredi une résolution qui condamne les tentatives d'exportation illicite du pétrole brut de la Libye, et qui impose des sanctions contre des navires impliqués dans ce commerce illégal.

L'ambassadeur de la Libye à l’ONU, Ibrahim Dabbashi, a remercié le Conseil de sécurité pour avoir pris rapidement des mesures qui permettront à Tripoli de reprendre le contrôle de ses exportations de pétrole.

Début mars, le navire Morning Glory, battant pavillon nord-coréen, aurait été approvisionné en pétrole libyen par des groupes armés qui bloquent depuis plusieurs mois un certain nombre de terminaux et de champs pétroliers dans l'est du pays, en violation de la souveraineté libyenne, a fait valoir le Conseil de sécurité.

Rappelons que Benghazi a été le site d'un attentat à la voiture lundi qui a coûté la vie à au moins sept personnes.

Depuis le renversement de Mouammar Kadhafi en 2011, le gouvernement intérimaire affronte des milices qui lui disputent le contrôle du pays et de ses ressources, remettant en cause sa souveraineté.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG