Liens d'accessibilité

Une vidéo d'Ansaru montre les corps des otages tués au Nigéria


Un habitant de Kano (nord du Nigéria) lit un journal titrant à la une "Nous avons tué les sept otages étrangers!" (10 mars 2013)

Un habitant de Kano (nord du Nigéria) lit un journal titrant à la une "Nous avons tué les sept otages étrangers!" (10 mars 2013)

Ce film, dont l'authenticité reste à établir, montre, dit-on, les corps de quatre Libanais et trois autres étrangers enlevés le 16 février.

Un groupe islamiste nigérian a publié une vidéo montrant ce qu’on croit être les corps de sept otages étrangers tués la semaine dernière.

Dans ce film flou, sans bande sonore, posté sur YouTube, on voit d’abord un homme armé debout près de quatre cadavres, puis quelques images en gros plan de trois corps éclairés par une lampe de poche.

Il n'y a eu aucune confirmation indépendante de l'authenticité de la vidéo.

Quatre citoyens libanais, et trois ressortissants de la Grande Bretagne, la Grèce et l’Italie ont été enlevés dans l'État de Bauchi au Nigéria, le 16 Février. Les sept étaient des employés de Setraco, une entreprise de construction libanaise.

Des soi-disant membres d'Ansaru vus ici dans une vidéo publiée le 24 déc. 2012

Des soi-disant membres d'Ansaru vus ici dans une vidéo publiée le 24 déc. 2012


Le groupe islamiste Ansaru, qui a revendiqué la responsabilité de l’enlèvement, a publié samedi une déclaration disant qu'il a tué les otages en raison des tentatives par les forces nigérianes et britanniques en vue de les libérer.

L'Italie, la Grèce et la Grande-Bretagne ont confirmé la mort des otages. Pour le secrétaire au Foreign Office, William Hague, il s’agit d’un assassinat perpétré de sang-froid.

Par ailleurs, aucune nouvelle sur les sept Français enlevés récemment dans le nord du Cameroun, près de la frontière nigériane.

XS
SM
MD
LG