Liens d'accessibilité

Ansar Dine revendique les attaques au Mali et menace la Mauritanie et la Côte d'Ivoire


ARCHIVES-Iyad Ag Ghali, à droite, le chef d'Ansar Dine, rencontre le ministre des Affaires étrangères burkinabè Djibril Bassolé à Kidal, au nord du Mali, le 7 août, de 2012.

ARCHIVES-Iyad Ag Ghali, à droite, le chef d'Ansar Dine, rencontre le ministre des Affaires étrangères burkinabè Djibril Bassolé à Kidal, au nord du Mali, le 7 août, de 2012.

Un prédicateur radical malien malien, Ismaël Khalil, membre d'Ansar Dine, a revendiqué l’attaque contre Nara et Fakola qui ont fait la semaine dernière au moins sept morts.

Le prédicateur a aussi, selon l’Agence France Presse (AFP), menacé la Mauritanie et la Côte d'Ivoire contre lesquels les djihadistes promettent des attaques.

M. Khalil a affirmé que l'attaque contre Nara et Fakola, terres d'islam, visait à "punir les ennemis de l'islam". Il a aussi révélé qu’Ansar Dine se prépare à "multiplier les attaques en Côte d'Ivoire, au Mali et en Mauritanie, des pays qui travaillent avec les ennemis de l'islam".

Au moins trois soldats et quatre assaillants ont été tués samedi dans l'attaque djihadiste contre Nara, une ville malienne située près de la frontière avec la Mauritanie.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG