Liens d'accessibilité

Afghanistan : les forces alliées progressent sur le terrain, a assuré le président Obama


Les troupes américaines de la base aérienne de Bagram au nord de Kaboul

Les troupes américaines de la base aérienne de Bagram au nord de Kaboul

« Pour la première fois depuis des années, nous avons mis en place la stratégie et alloué les ressources exigées par nos efforts en Afghanistan », a déclaré Barack Obama, ajoutant que la fin de la mission de combat en Irak permettra de mieux équiper les troupes en Afghanistan.

Les Etats-Unis et leurs alliés effectuent des progrès en Afghanistan et entameront, l’année prochaine, le transfert des responsabilités aux Afghans, a déclaré le président Barack Obama. Le chef de l’exécutif américain présentait, jeudi, l’évaluation annuelle de la stratégie américaine pour l'Afghanistan et le Pakistan et ce, un an après sa décision d’envoyer 30 000 soldats en renfort en Afghanistan.

« Je dois dire clairement que l’Afghanistan continue d’être une situation très difficile, mais je peux dire que grâce au service extraordinaire de nos troupes et personnel civil sur le terrain, nous sommes en voie d’atteindre nos objectifs », a déclaré Barack Obama. Les Etats-Unis, a-t-il dit, poursuivront inlassablement la lutte contre Al-Qaïda.

Une patrouille américaine près de Kaboul, sur les lieux d'un attentat à la voiture piégée

Une patrouille américaine près de Kaboul, sur les lieux d'un attentat à la voiture piégée

« Les principaux leaders d’Al-Qaida dans la région frontalière entre l’Afghanistan et le Pakistan sont plus que jamais sous une intense pression depuis qu’ils ont fui l’Afghanistan il y a 9 ans », a affirmé le chef de l’exécutif américain. Selon M. Obama, plusieurs de ces leaders ont été tués, et il leur est de plus en plus difficile de recruter des militants, de les entrainer, de se déplacer, et de préparer d’autres attaques terroristes.

L’activité des Taliban a été bloquée en Afghanistan, mais les gains demeurent « fragiles et réversible », a souligné le chef de l’exécutif américain, qui a dit cependant les forces coalisées continuent de gagner du terrain et de chasser les Talibans, et de plus en plus d’Afghans commencent à reprendre en main leurs communautés.

Le défunt ambassadeur Richard Holbrooke en compagnie du président afghan Hamid Karzai (Archives)

Le défunt ambassadeur Richard Holbrooke en compagnie du président afghan Hamid Karzai (Archives)

« Pour la première fois depuis des années, nous avons mis en place la stratégie et alloué les ressources exigées par nos efforts en Afghanistan », a déclaré Barack Obama, ajoutant que la fin de la mission de combat en Irak permettra de mieux équiper les troupes en Afghanistan.

Selon l’évaluation du président américain, les relations entre les Etats-Unis et le Pakistan « sont substantielles, mais également inégales. » Une plus grande coopération de la part du Pakistan est nécessaire pour priver les terroristes de sanctuaires le long de la frontière afghane, a déclaré le président Obama qui a rendu hommage à l’ambassadeur Richard Holbrooke, qui était, jusqu’à son récent décès, l’émissaire spécial américain pour l’Afghanistan et le Pakistan.

Un poste de contrôle de la police afghane à Kandahar

Un poste de contrôle de la police afghane à Kandahar

Pendant ce temps, un nouveau sondage du quotidien Washington Post et du programme de télévision ABC News révèle que le soutien populaire à la guerre en Afghanistan est au plus bas. 60% des Américains interrogés estiment que la guerre en Afghanistan n’en vaut pas la peine, contre 44% l’année dernière, à la même époque.

XS
SM
MD
LG