Liens d'accessibilité

Nouvelle manœuvre pour sceller de façon permanente le puits de BP


Selon l’amiral à la retraite Thad Allen, il s’agira de terminer le forage d’un puits de secours, pour ensuite injecter dans de bas du puits du ciment et de la boue, ce qui permettra de sceller le puits abimé à la base.

BP va lancer cette semaine une opération visant à sceller de façon permanente le puits à l'origine de la marée noire dans le Golfe du Mexique. Selon l’amiral à la retraite Thad Allen, qui supervise la lutte contre la marée noire pour l'administration américaine, il s’agira de terminer le forage d’un puits de secours, pour ensuite injecter dans de bas du puits du ciment et de la boue, ce qui permettra de sceller le puits abimé à la base. Le 15 juillet, BP a placé un couvercle sur le puits, avant de le sceller avec du ciment et de la boue.

Le brut brut a commencé à se déverser dans la mer en avril, à la suite de l’explosion de la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon.

Par ailleurs, les autorités commencent à étudier l’impact à long terme de la marée noire sur l’économie et l’environnement dans le Golfe du Mexique. Si l’amiral Allen a félicité BP pour son travail de colmatage, il a critiqué ses efforts pour aider les personnes affectées par le désastre. Une étude commanditée par le gouvernement américain a révélé la semaine dernière qu’environ 75% du pétrole qui s’est répandu dans le Golfe a pu être pompé, brûlé ou s’est dissipé naturellement.

La pêche reprend le long des côtes, mais les consommateurs américains hésitent toujours à acheter des produits en provenance de la région par crainte qu’ils ne soient contaminés. Pour Ewell Smith, directeur du Louisiana Seafood Promotion and Marketing Board, le Conseil de promotion et de marketing des produits de la mer de la Louisiane, l’industrie est confrontée à un problème de perception, en dépit des tests réalisés par les autorités locales et fédérales, et qui ont montré que les fruits de mer et poissons sont aptes à la consommation.

XS
SM
MD
LG