Liens d'accessibilité

Allemagne : nouveaux affrontements dans des foyers de réfugiés


Des refugiés lisent des documents dans un foyer à Heidelberg en Allemagne, 29 septembre 2015.

Des refugiés lisent des documents dans un foyer à Heidelberg en Allemagne, 29 septembre 2015.

Des affrontements ont éclaté à Hambourg notamment entre des Afghans et des Syriens, nouvelle illustration des tensions qui règnent dans les centres d'accueil débordés.

La police a indiqué avoir été appelée dans un premier foyer de demandeurs d'asile du grand port allemand à la suite du vol d'un téléphone portable à un jeune de 19 ans et qui a dégénéré en dispute avec le voleur présumé, un jeune Irakien de 23 ans.

"Quelques habitants" du centre se sont ensuite solidarisés et se sont emparés de balais et de lattes de bois pour se battre, selon le communiqué de la police. Une cinquantaine de policiers ont été mobilisés pour ramener le calme. Selon des médias allemands, deux cent Syriens et Afghans se sont affrontés.

La police a ensuite dû intervenir à deux reprises dans un autre centre d'accueil où trois habitants en sont venus aux mains. L'origine de la rixe n'était pas claire jeudi.

Les pompiers ont également dû éteindre un feu qui s'était déclenché dans un container à ordures de ce centre. Trois habitants, un Afghan de 16 ans et deux jeunes Syriens de 16 et 18 ans, ainsi qu'un employé d'une société de sécurité ont été soignés pour des blessures superficielles.

Plusieurs personnes ont été brièvement interpellées et la police a relevé leurs identités.

Plusieurs rixes ont eu lieu dernièrement en Allemagne dans des foyers de réfugiés où les migrants sont confrontés à des problèmes de surpopulation et de stress liés à leurs parcours.

Mardi, une rixe impliquant notamment des Syriens et des Pakistanais a fait deux blessés à Dresde (est). Dimanche, 14 personnes ont été blessées dans un foyer près de Cassel (centre), où 70 Pakistanais et 300 Albanais en sont venus aux mains. Quatorze personnes, dont trois policiers, ont été blessées.

L'Allemagne peine à loger les centaines de milliers de migrants arrivés dans le pays depuis le début de l'année. Elle en attend entre 800.000 et un million en 2015. La situation est telle que certains sont hébergés sous des tentes ou dans des gymnases où disparaît toute sphère privée.

Une organisation de défense des droits des réfugiés ProAsyl, l'une des plus actives en Allemagne, a dénoncé le projet actuel du gouvernement de durcir les règles d'asile, qui risquent d'accroître les tensions dans les centres d'accueil.

"On peut prévoir que les conflits vont augmenter" si certains réfugiés doivent rester plus longtemps dans les centres de premier accueil, comme le prévoit le projet de loi examiné à partir de jeudi par les députés, a souligné Günter Burkhardt, à Berlin.

Il craint par ailleurs aussi que la mobilisation des Allemands pour venir en aide aux réfugiés ne baisse si les violences se multiplient.

"Les gens vont aussi se dire: 'il y a des conflits en Allemagne' dans les foyers et cela risque d'amoindrir la bonne volonté", a-t-il ajouté alors que la crise migratoire est l'origine d'une mobilisation très importante de la société civile.

Selon le ministère de l'Intérieur de Bavière, principal point d'entrée en Allemagne pour les migrants, 270.000 à 280.000 demandeurs d'asile sont arrivés dans le pays au cours du seul mois de septembre, soit plus que durant l'ensemble de l'année 2014.

Avec AFP.

XS
SM
MD
LG