Liens d'accessibilité

Allemagne : les députés valident l'envoi de nouvelles troupes au Mali et en Irak


Le Bundestag, chambre basse du Parlement allemand.

Le Bundestag, chambre basse du Parlement allemand.

Les députés du Bundestag (chambre basse du Parlement) ont approuvé à une très large majorité l'envoi de jusqu'à 650 soldats de la Bundeswehr, l'armée allemande, au Mali.

La décision a été validée par 502 voix pour, 66 contre, six abstentions.

Elle autorise aussi le renforcement de l'engagement militaire en Irak.

L’envoi des soldats allemands visent à soulager l'armée française et appuyer le processus de paix.

La décision de renforcer la présence militaire allemande avait été prise par le gouvernement allemand le 6 janvier, à la suite des attentats de Paris, pour soulager la France, engagée en Syrie contre le groupe jihadiste Etat islamique.

Les soldats allemands prendront part à la Mission de l'ONU (Minusma) destinée à favoriser la mise en oeuvre d'un accord de paix entre le gouvernement malien et les rebelles du nord du pays. Auparavant, le mandat de la Bundeswehr ne prévoyait l'envoi que de 150 soldats au maximum. Seuls dix avaient été déployés.

Dans un entretien publié dans les journaux du groupe RedaktionsNetzwerks Deutschland, la ministre de la Défense allemande, Ursula von der Leyen, a mis en garde contre les "conséquences de la plus dangereuses des missions" pour la Bundeswehr. "Le nord du Mali est très instable, et en conséquence, l'intervention est dangereuse pour nos soldats", a-t-elle prévenu.

Dans le sud du pays, nettement moins dangereux, quelque 200 soldats allemands contribuent par ailleurs à la mission européenne de formation des soldats maliens.

Les députés ont également approuvé (441 voix pour, 81 contre et 48 abstentions) le renforcement des troupes de 50 à 150 hommes qui interviennent dans le nord de l'Irak, en particulier aux côtés des combattants kurdes qui luttent contre le groupe Etat islamique (EI), dans le cadre d'une mission de formation et d'équipement.

Selon le magazine allemand Der Spiegel, l'Allemagne, également engagée depuis quelques semaines dans la coalition internationale contre l'EI en Syrie, envisagerait aussi d'envoyer plus de cent soldats pour former les forces armées de la Libye, pays en plein chaos politique et cible d'attaques du groupe jihadiste.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG