Liens d'accessibilité

Alioune Tine à la VOA : « la veille, les menaces étaient ouvertes »


Des manifestants à Dakar, le 23 juin 2011

Des manifestants à Dakar, le 23 juin 2011

Dans une interview exclusive accordée la Voix de l'Amérique depuis son lit d'hôpital, le défenseur des droits de l'homme accuse le régime Wade de l’avoir volontairement visé. Il raconte son agression.

« J’ai été en soins intensifs puis en réanimation. Je vais mieux maintenant », ainsi rassure Alioune Tine. Mais il n’en garde pas moins le souvenir vivace de ce qui s’est passé le 23 juin 2011. « Les gens m’ont pris par surprise, ils m’ont tapé sur la tête, sur les tempes, ils m’ont même jeté une pierre à la nuque ».

Alioune Tine poursuit : «je suis tombé et me suis blessé au genou à la main et à l’épaule. Heureusement que des gens ont été là pour me protéger car ils voulaient me sauter dessus et me donner des coups de pied. J'ai été évacué dans une maison proche puis une ambulance m'a transporté vers l'hôpital Principal ».

« Les gens m’ont pris par surprise, ils m’ont tapé sur la tête, sur les tempes, ils m’ont même jeté une pierre à la nuque ».

Le président de la RADDHO n’est pas surpris par les violences qui ont embrasé le Sénégal. « C’était prévisible. On savait que le vote allait générer des tensions ».

XS
SM
MD
LG