Liens d'accessibilité

Alibaba veut interdire la bitcoin


Une Bitcoin

Une Bitcoin

Le groupe chinois Alibaba a annoncé mercredi qu'il va interdire les bitcoins sur son site Internet Taobao à partir du 14 janvier 2014.

Dans un communiqué, le géant mondial du commerce en ligne souligne qu'il entend ainsi appliquer les restrictions imposées en décembre par le gouvernement chinois. Celles-ci prévoient entre autre l'interdiction des ventes et achats sur Internet en monnaies virtuelles. Rappelons qu'Alibaba n'accepte pas, de toute façon, les bitcoins.

Lundi, la monnaie virtuelle bitcoin avait à nouveau franchi la barre des 1.000 dollars après la décision de la société de jeux en ligne Zynga d'accepter la devise pour certains paiements.

En décembre, la bitcoin a atteint 1.200 dollars avant de s’effondrer suite à la décision de la Banque centrale chinoise de limiter son utilisation et après des mises en garde lancées par la Banque centrale indienne.

Inventée en 2009 et émise à partir de codes informatiques complexes, la Bitcoin peut être stockée dans des portefeuilles électroniques et échangée de gré à gré via des plateformes sur internet contre des devises réelles, sans passer par le système bancaire formel. Un premier distributeur automatique de bitcoin a été installé à Vancouver en octobre 2013, et un deuxième le sera à Hong Kong prochainement.

A noter que la banque centrale allemande, la Bundesbank, a lancé une mise en garde mardi contre les spéculations dont font l’objet les bitcoins. C’était le gouvernement allemand qui, en août dernier, avait été le premier à reconnaitre officiellement la bitcoin comme monnaie privée.
XS
SM
MD
LG